Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
mardi 4 août 2020

Dépistage massif en entreprises : accord entre le patronat et le COPIL  

Dans le cadre de la mise en œuvre des objectifs de lutte contre la covid-19 dans le secteur privé, le président de la Confédération patronale gabonaise (CPG), Alain Ba Oumar et le vice-président du comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à coronavirus (Copil), Guy-Patrick Obiang, ont procédé le 24 juin à la signature d’un protocole d’accord, en présence du ministre du Travail, Madeleine Edmée Berre.

 

Conscient du risque élevé de contaminations dans la communauté, notamment en entreprises, la Confédération patronale gabonaise  a décidé de se plier à l’exigence du dépistage massif, mesure qui permet de limiter de manière efficace la propagation du coronavirus. C’est dans ce cadre que s’inscrit le protocole d’accord paraphé ce 24 juin avec le comité de pilotage du plan de veille et de de riposte contre l’épidémie à coronavirus (COPIL), en présence du ministre du Travail, Madeleine Edmée Berre.

L’accord donne la possibilité aux entreprises membres de la CPG de bénéficier d’un dépistage à la carte, tel que prévu par le Copil. Une démarche que le président de la CPG, Alain Ba Oumar, trouve nécessaire en cette période de crise sanitaire. « Nos employés pourront être dépistés sur leurs lieux de travail. Ce qui va nous permettre de ne pas perdre la productivité, ça va leur éviter d’aller en milieu hospitalier, et leur permettre également d’avoir rapidement les résultats de leur dépistage et d’être suivi par un médecin conseil de la structure habituel qui existe en entreprise », a-t-il expliqué.

Stigmatisation

Le porte-parole du COPIL, Guy-Patrick Obiang s’est pour sa part félicité de cette initiative responsable qui permet de renforcer sécuriser l’employé et de renforcer le tissu économique. «  Lorsqu’on connait son statut, s’il est positif on se traite, si il est négatif, on renforce les mesures barrières », a-t-il confié avant d’affirmer que l’objectif est d’ «améliorer la santé des employés parce que c’est l’homme qui est au centre du poumon économique. Si l’homme est bien portant, toutes les mesures qui peuvent être mises en place pour accompagner le tissu économique pourront être réalisées »

Pour la ministre du Travail, Madeleine Edmée Berre, cette convention est une façon pour la confédération patronale de soutenir de manière solidaire et forte les efforts du gouvernement dans la riposte contre le covid-19. Pour la réussite de ce challenge, elle a encouragé la CPG à mettre en place un dispositif de sensibilisation des employeurs et des travailleurs, afin d’encourager le dépistage, et d’éviter la stigmatisation.