Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Port-Gentil : 17 mois sans salaire pour les employés de Satram

A la faveur d’un culte organisé à leur piquet de grève, à la direction générale de l’entreprise, les employés de Satram ont célébré la mémoire du président-fondateur du groupe Satram-EGCA décédé depuis 5 ans, avant de faire le point de leur mouvement de grève.

 

Dans sa prédication, le pasteur Aimé Dipandi, a particulièrement recommandé la Société d’Acconage et de Transport maritime entre les mains de Dieu. Car, « rien n’est impossible à Lui » a-t-il soutenu. L’ancien délégué du personnel de Satram, Yvon François Solomba, a ensuite orienté sa prière vers la mémoire de Lahcen Jakhoukh pour qui le personnel garde le souvenir « d’un homme au grand cœur ».

 « Nous louons encore aujourd’hui l’amour qu’il avait pour le peuple gabonais à qui il a donné le travail. Il a créé le travail sous toutes ses formes dans notre entreprise. Satram était un centre de formation… vraiment nous n’avions jamais traversé ce que nous vivons aujourd’hui lorsqu’il était vivant. Nous regrettons le dynamisme de ce monsieur », affirme-t-il.

Etat des lieux

L’ancien délégué a profité de l’occasion pour faire le point de leur mouvement de grève lancé depuis 9 mois maintenant. Il affirme qu’aucune avancée n’a été relevée jusqu’ici. « Nos revendications sont restées en suspension. Nous avons été en négociation du côté de Libreville avec les représentants du syndicat SEERPARC, les délégués du personnel, la direction générale du travail et le secrétariat général de la fonction publique. Nous n’avons pas pu trouver des solutions idoines d’autant plus que la direction générale de Satram était sortie de la table des négociations ». Il semblerait, en outre, que toutes les correspondances adressées au directoire de la Satram en vue d’un retour au dialogue social seraient restées sans suite à ce jour.

Rencontre avec le gouverneur

Ce qui n’est pas de nature à favoriser l’épilogue d’une situation de précarité qui perdure. Toujours dans l’optique de trouver une issue de sortie, le collège des délégués a récemment sollicité la magnanimité de la première autorité administrative de la province. « Nous avons présenté deux points au gouverneur : la demande de changement du contrôleur représentant le personnel dans le cadre du processus de redressement judiciaire de la société et les impayés de salaires. Il nous a fait comprendre qu’il y a séparation de pouvoirs entre les points qui concernent la justice et les points qui concernent les impayés des salaires. Dans ces conditions, il n’a donc pu considérer que le second point. Pour cela, il a demandé qu’on lui apporte le maximum d’informations pour qu’il s’imprègne bien de la situation ».

Un temps pour la grève et un temps pour la prédication

Une rencontre tripartite entre « la direction générale, les délégués du personnel et le syndicat SEERPARC » est prévue à cet effet dans les prochains jours, a t-on appris. Celle-ci sera déterminante pour la résolution du point sur les salaires impayés.

Les employés de Satram revendiquent « les arriérés de salaires de 2017 à ce jour, les cotisations CNSS et CNAMGS depuis 2015, les indemnités de congés de 2017 à ce jour ». La situation des ayants droits des agents décédés fait également partie du lot des doléances.