Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
vendredi 3 décembre 2021

Soutien aux débits de boisson: les retardataires invités à se formaliser

Trois mois après le début de l’opération de recensement des établissements de  nuit impactés par la crise sanitaire, le guichet unique spécial poursuit ses activités. La décision du gouvernement vise à permettre aux opérateurs économiques de se conformer à la législation en vigueur.

La crise sanitaire de covid-19 est loin d’être terminée. Les conséquences économiques également ne s’amoindrissent pas. En même temps que le maintien des mesures de riposte, le  gouvernement compte poursuivre la mise en œuvre des mesures d’accompagnement au profit des bars, snacks bars et boite de nuit sur l’ensemble du territoire national. Le guichet spécial sur les débits de boisson restera donc ouvert afin de permettre à ceux qui ne l’ont pas encore fait de se faire enregistrer.

Selon le ministère du Commerce, en trois mois d’activités, sur 333 dossiers recensés, seuls 197 sont jugés conformes. Les 139  autres sont déclarés non conformes ou exerçant dans l’informel. Si les premiers sont éligibles à la prime d’accompagnement prévue par l’Etat, ce n’est pas le cas pour les autres. Ils devront tout d’abord se plier à la démarche de formalisation.

Option

« Cette mesure ne concerne pas tous ceux qui sont dans l’informel parce que nous ne pouvons pas donner une prime dans l’informel. Ça incitera peut-être les autres à se conformer à la loi avant d’exercer une activité, c’est-à-dire avoir les autorisations nécessaires », a précisé Hugues Mbadinga Madiya, ministre du Commerce.

Après près d’un an de fermeture, plusieurs commerçants du secteur ont du mal à joindre les deux bouts. Si certains ont su se reconvertir, d’autres espèrent en un allègement des mesures gouvernementales. Une deuxième option qui est loin d’être envisagée par les autorités, alors que le monde se mobilise pour faire face à aux nouvelles variantes de coronavirus, présentées comme étant plus virulentes.  Le Gabon n’est pas en reste.