Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
jeudi 22 août 2019

Attaques médiatiques coordonnées contre le ministre de la Communication

Au moins trois médias ont publié des articles sur le travail du nouveau ministre de la Communication. A mots couverts, ils remettent en cause la nomination de Rigobert Ikambouayat Ndeka qui fut, sous Omar Bongo, ministre Délégué à la Communication. A seulement un mois de la nomination du Gouvernement, n’est-il pas un peu tôt pour noter les ministres ? 

Une certaine presse aurait-elle une dent contre le nouveau ministre de la Communication Rigobert Ikambouayat Ndeka ? Des publications récentes affirment que le ministre « brille par son silence médiatique .» M. Ikambouayat serait « transparent » et aux abonnés « absents. » Un ministre inefficace qui ne relayerait ni l’action du président de la République, ni celle du gouvernement. Ce, à un moment où « différentes performances voire mesures courageuses sont saluées par les institutions internationales, » précise l’un des médias en ligne. Ils vont jusqu’à remettre en question la nomination de M. Ikambouayat au porte-fauteuil de la Communication, en parlant « d’erreur de casting. »

Loin de nous toute idée d’être les avocats du ministre, mais les différentes sorties coordonnées, la même semaine, par des confrères, interpellent sur le travail et la latitude laissés aux ministres pour s’occuper sereinement et sérieusement des affaires de l’Etat.

Nommé le 10 juin, le dernier gouvernement est entrée en vigueur trois jours plus tard, avec la prestation de serment des nouveaux venus dont le ministre de la Communication. En ce 19 juillet, ce gouvernement compte seulement 36 jours d’existence.

Sans surprise, un nouveau ministre, fait d’abord le tour du propriétaire ponctué par de nombreuses descentes dans les différentes directions générales. Les journées ont été remplies pour M. Ikambouayat par des séances successives de travail avec plusieurs collaborateurs de la Communication et des rencontres avec les nombreux partenaires que comptent ce Ministère.

Parole sacrée

Le ministre a été vu auprès des salariés de la poste en grève et inquiets pour leurs emplois. Ou encore en entretien avec un collectif de femmes très remontées par la suppression du ministère de la Famille et la faible représentativité des femmes dans le Gouvernement. Il a aussi été aperçu sur les routes de l’intérieur pour s’assurer de l’avancée du chantier de la fibre optique.

Un agenda de ministre donc que nos confrères ne tiennent pas en compte. Ils seraient plus focalisés sur l’actualité brûlante et auraient espérer entendre le porte-parole prendre position sur certains événements d’où l’emploi de termes comme « mutisme » et « silence assourdissant ». Il s’agit là de l’autre volet de son travail. Mais sur ce point le ministre n’évolue pas en vase clos. Il parle au nom d’une équipe et sa mission ne consiste pas à s’illustrer à tout va dans des bavardages inutiles et à réagir au grès des humeurs. La parole d’un Gouvernement reste sacrée et officielle.

Patron

Les confrères (nous avons choisi de ne pas citer leurs médias) ont sans doute écrits trop vite en besogne et certainement sans s’être rapprochés, comme l’exige notre déontologie, du ministre concerné. Dans tous les cas, ils sont sortis de leur rôle.

La lecture du dernier communiqué du conseil des ministres du 18 juillet est assez édifiante sur le cas de M. Ikambouayat. Depuis sa nomination, il n’avait pas encore officiellement constitué son cabinet. De nombreuses nominations viennent d’être faites, comme celle d’un conseiller en communication. Espérons que ce dernier saura accompagner son patron.

Comme d’autres ministres, c’est maintenant que M. Ikambouayat a réellement son équipe. Et c’est peut-être à partir de maintenant que les donneurs de leçons devraient laisser, à ce serviteur de l’Etat notoire et aux autres ministres, la paix et le temps pour faire leurs preuves.