Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

CLR : la brouille des libéraux

Alors que tout semblait aller pour le mieux ces dernières semaines au sein du Centre des libéraux réformateurs (CLR), avec la tournée d’installation des cellules de base à travers le pays par le délégué général, une brouille vient à nouveau d’éclater entre Jean Boniface Assélé et le directoire du parti, dirigé par sa fille Nicole Assélé.

Parvenir à un changement harmonieux, tout en préservant les acquis du parti fondé par son père, Jean Boniface Assélé, il y a près de trois décennies, c’est le principal objectif que s’était assigné Nicole Assélé, lors du passage de témoin effectué en septembre dernier.  

Moins d’un an plus tard, ce qui aurait pu devenir une exception dans l’exercice du pouvoir au sein d’un parti politique au Gabon voire de l’Afrique centrale, du vivant du fondateur du parti politique semble devenir une utopie. Et pour cause, le management de la nouvelle déléguée générale, ne plait à Jean Boniface Assélé.

Un père

L’un des derniers faits en date est la sanction disciplinaire qu’il vient de lui infliger. Avec elle, son délégué général adjoint 1, Alexandre Désiré Tapoyo. Selon la décision qui date du 26 août, les deux cadres du parti ont été suspendus pour une durée de 30 jours, avec traduction en conseil de discipline. Jean Boniface Assélé leur reproche, entre autres, d’avoir porté atteinte aux statuts et règlement intérieur du parti, en procédant à une tournée d’installation des cellules de bases de parti.

Il n’en fallait pas moins pour que les principaux concernés expriment leur étonnement, notamment Alexandre Desiré Tapoyo. Il a  affirmé que toutes les personnes installées ont été nommées depuis décembre avec l’aval de Jean Boniface Assélé. Selon lui, le président fondateur du CLR, qu’il considère d’ailleurs comme un père, aurait également pesé de tout son poids pour son retour au sein des rangs du CLR, partant de sa nomination au poste de délégué général. 

Le témoin

« Ma mission est claire, dès lors que tout a été validé lors du directoire de décembre 2019, auquel avait pris part Jean Boniface Assélé » a-t-il confié avant d’affirmer qu’il va poursuivre sa tournée d’installation, pour rester en phase avec la nouvelle vision du parti.

Si jusqu’alors, elle n’a pas tenu à s’exprimer officiellement sur le sujet, du côté du directoire du CLR, Nicole Assélé  poursuit normalement sa mission de chef de file du parti de la majorité présidentielle.

Ce n’est pas de la première brouille entre tonton Associé et son successeur à la tête du CLR. Aussi l’opinion s’interroge-t-elle sur les réelles motivations de Jean Boniface Assélé lorsqu’il avait décidé de passer le témoin à sa fille à la tête de son parti.