Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
lundi 11 novembre 2019

Guy Nzouba Ndama favorable à une concertation nationale

Des membres du CAPPE se sont entretenus avec le président du parti Les Démocrates. Ils ont pu recueillir l’avis de Guy Nzouba Ndama sur la situation du pays.

Le Congrès des agents publics et parapublics de l’Etat (CAPPE) a débuté mardi la seconde phase de sa tournée de rencontres des acteurs de la société. La délégation conduite par son président, Emmanuel Mve Mba a été reçue par le président du parti de l’opposition Les Démocrates, Guy Nzouba Ndama.

Entamée, il y a plusieurs semaines, la démarche du Cappe vise à appeler tous les acteurs de la société à la réconciliation nationale à travers un dialogue des forces vives de la Nation. Une initiative appréciée à sa juste valeur par Guy Nzouba Ndama.

« Nous avons apprécié l’initiative du président du Cappe. Nous avons partagé leur analyse. Un seul homme ou un seul parti démocratique ne peut pas résoudre cette crise qui n’est ni financière ni politique, mais morale. C’est pour cela que toutes les forces politiques, économiques et religieuses doivent s’arrêter un moment et penser au Gabon, » déclare-t-il, avant de poursuivre : « nous ne pouvons pas accepter de voir le pays dépérir chaque jour que Dieu fait. »

Esprit

Pour le Cappe, l’adhésion du président des Démocrates, deuxième force politique du pays est un encouragement, alors que certains sont réfractaires. « Nous sommes heureux que l’un des notables de ce pays nous encourage et nous envoie au dialogue (…) Nous constatons que certaines confessions religieuses mettent de la lourdeur dans la démarche en privilégiant leurs intérêts. Nous ne sommes pas d’accord. Le Gabon gagnerait à réunir les fils et les filles du pays.»

À la suite des acteurs politiques et de la société civile déjà rencontrés par le Cappe, l’ancien président de l’Assemblée nationale dit être contre la violence. Il lance donc un appel à tous les autres leaders de partis et de la société civile à faire preuve d’esprit d’ouverture pour la bonne marche du pays.