Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Quid du financement de l’Appel à la paix des braves ?

Le président de l’Union pour la nouvelle République propose un schéma pour le financement de  l’Appel à la paix des braves. Les participants devraient débourser la somme de 10 000 Fcfa. Elle  donnerait droit à un badge d’accès. Un quota sera également mis en place pour les  partis politiques. 

Comme toute concertation citoyenne, l’Appel à la paix des braves nécessite des moyens financiers. Si la question du financement de cette grande messe a bien été abordée par plusieurs acteurs politiques, aucune proposition n’a été faite jusque-là.

Le président de l’Union pour la nouvelle République (UPNR), Louis Gaston Mayila a décidé de  lever le voile sur le nerf de la guerre. Il propose qu’une contribution financière soit faite par les participants, pour la crédibilité de la rencontre. « Pour ne pas donner cet air d’aller à la soupe, il faut que les participants et partis politiques financent l’organisation de  cette rencontre », a-t-il déclaré.

Sur le principe, l’acteur politique a une idée claire. Les contributions se feront selon une méthode préétablie, notamment le paiement par chaque participant d’un badge d’une valeur de 10 000 F CFA. « Donc l’organisation devrait au moins imprimer 1000 badges sachant qu’en vendant au moins 500 à raison de 10 000 F CFA, ce sera au moins ça pour de l’eau, les hôtesses et l’accueil », a-t-il proposé. M. Mayila a aussi précisé que les partis politiques devraient contribuer à hauteur de 50 000 ou 100 000 F CFA.

Si, pour l’heure, dans un contexte marqué par la crise sanitaire, le schéma exact de la tenue de cette grande messe reste à définir, il reste qu’il faudra bien débourser de l’argent pour permettre à la classe politique de se parler.

Sur cette question, le président du Bloc démocratique chrétien (BDC), Guy-Christian Mavioga affirme que l’Appel à la paix des braves ne coûtera pas autant que le dialogue d’Angondjé. La rencontre politique aurait coûté aux contribuables la bagatelle somme de 27 milliards de FCFA.