Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Révision de la Constitution : l’accord des parlementaires

Une semaine aura suffi aux parlementaires pour marquer leur accord à la révision de 26 articles de la Constitution. Après les plénières successives de l’Assemblée nationale et du Sénat. Réuni en Congrès, le 29 décembre, le parlement a statué sur le projet de révision de la Constitution présenté par le gouvernement.

 

Sur 229 électeurs, 204 députés et sénateurs ont voté pour et 25 contre, soit 89,08%. Un résultat peu surprenant les deux chambres ayant préalablement voté en termes identiques le projet de révision constitutionnelle. Par ailleurs, le parlement est largement acquis parti au pouvoir.

Les présidents des deux chambres du parlement, Faustin Boukoubi et Lucie Milébou Aubusson ont salué l’esprit républicain des parlementaires. Ils ont affirmé que cette révision devrait contribuer à la mise en œuvre  de la vision politique du président de la République, Ali Bongo Ondimba et au bon fonctionnement des institutions de la République. « Cette loi portera un numéro qui sera indiqué ultérieurement par les services compétents. La révision de la constitution est donc acquise à l’issu de ce vote. De ce fait, même le premier ministre, ce fut non seulement un projet de l’exécutif, mais c’est vous personnellement qui l’avez porté », a déclaré Faustin Boukoubi.

Promulgation

La procédure d’adoption du projet de loi a été respectée avec la tenue d’un débat parlementaire.  À cet effet, les députés de l’opposition ont qualifié la révision de tour de force, privant les Gabonais de la possibilité de s’exprimer. « Madame le premier ministre le texte que vous avez proposé n’a même pas été modifié d’une virgule, nous le regrettons parce que nous aurions voulu proposer pour composer le collège qui assure l’intérim le secrétaire général du PDG. Il serait quatre, mais hélas ! (…) Nous ne soutiendrons pas le texte que vous nous avez présenté », a lancé Davain Akouré, président du groupe parlementaire Les Démocrates (LD).

Le Gabon enregistre ainsi sa 8e révision constitutionnelle, dont 3 sous Ali Bongo Ondimba. La prochaine étape est la promulgation de la nouvelle constitution par le président de la République.