Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
dimanche 28 février 2021

RV : du rififi après l’élection d’Arsène Edouard Nkoghe

Après plusieurs mois d’une gouvernance intérimaire, le parti politique de la majorité républicaine sociale pour l’émergence, le Rassemblement pour la restauration des valeurs (RV) a procédé à l’élection d’un nouveau président. Arsène Edouard Nkoghe a été plébiscité à l’unanimité au cours d’un congrès extraordinaire le 27 septembre. Pourtant cette élection marque une fissure au sein du parti avec les soutiens du président fondateur Tony Ondo Mba.

Le Rassemblement  pour la restauration des valeurs (RV)  tourne la page Tony Ondo Mba. Son successeur est connu depuis le 27 septembre. Député du 5e arrondissement de la commune de Libreville, Arsène Edouard Nkoghe Nze a été élu à l’unanimité par les membres statutaires, président du Rassemblement pour la restauration des valeurs (RV).

L’élection du nouveau président intervient un peu plus de six mois après une gouvernance intérimaire suite à l’arrestation de Tony Ondo Mba, toujours en détention préventive. L’article 14 dispose à cet effet qu’« En cas de vacance de la fonction de président constatée par le bureau politique il est procédé au plus tard dans les six (6) mois à la convocation du congrès par le vice-président qui assure l’intérim.»

Pour le vice-président du RV, Wilfried Jimmy Moukoumi, il est impératif de surmonter les obstacles qui se trouvent sur le chemin de l’émergence du pays, prôné par le président de la République.  « Les causes et les valeurs que nous défendons sont plus grandes que nos modestes personnes. C’est un devoir de continuer comme de bons soldats que nous sommes. Toute organisation a besoin d’un chef, car nous avons d’importants défis à relever » a-t-il déclaré.

A Bitam, des voix dissonantes se font entendre. Des jeunes du parti parlent de « coup d’Etat et de renversement » contre Tony Ondo Mba. Ils ne se reconnaissent pas dans le choix du nouveau président et restent fidèles au président fondateur.

Echiquier politique

“ Nous tenons à marquer notre indignation devant ce qui s’apparente à un complot orchestré par certains responsables du parti.  Par conséquent, au-delà de  la frustration, nous venons marquer notre désengagement de toutes activités politiques futures de ce parti dans la commune de Bitam,” écrivent-ils dans un communiqué.

Arsène Edouard Nkoghe Nze élu à l’unanimité.

Le collectif des jeunes de Bitam se démarque des instances dirigeantes. Les jeunes Bitamois se désolidarisent aussi de tout soutien au président Ali Bongo Ondimba, contrairement à la nouvelle équipe du RV qui affiche sa proximité avec la majorité présidentielle.

Bitam attend avant tout  la libération de l’ancien ministre. Ici, on n’hésite plus depuis longtemps à parler “d’arrestation arbitraire” ou de “règlement de comptes”, en accusant le palais de Bord de mer. Comment apporter un soutien quelconque au régime dans ce cas ?   

La question sera difficile a éluder pour Arsène Edouard Nkoghe Nze et son équipe. Les soutiens politiques de son prédécesseur vont peser de tout leur poids au sein du parti. Il en va de son avenir et de son poids sur l’échiquier politique. Le Rassemblement pour la restauration des valeurs ne peut se couper de sa base de Bitam au détriment des ors de la République à Libreville.