Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
samedi 14 décembre 2019

Santé d’Ali Bongo : les doutes de Gérald Ella Nguema

Dans une déclaration, lundi, le président du Front patriotique républicain (FPU), Gérard Ella Nguema a eu des mots durs pour dénoncer une machination à la tête de l’exécutif. Il met en cause des personnalités qui profiteraient de l’état de faiblesse d’Ali Bongo.

En dépit du retour officiel de convalescence du président de la République, Ali Bongo Ondimba, certains acteurs politiques et de la société civile ne cessent d’exprimer leur doute sur la capacité du chef de l’exécutif à répondre aux exigences de sa fonction.

En dépit du retour officiel de convalescence d’Ali Bongo Ondimba, après l’accident cardio-vasculaire dont il a été victime le 24 octobre 2018, certains acteurs politiques et de la société civile ne cessent d’exprimer leurs doutes sur la capacité du chef de l’exécutif à répondre aux exigences de sa fonction.

Ce 8 juillet, le président du Front patriotique républicain (FPU), Gérard Ella Nguema a donné, à son tour, de la voix. Dans un discours virulent, il interpelle nommément certaines personnalités de la République aux « ambitions démesurées » à ne pas se servir de l’état de santé actuel d’Ali Bongo pour le manipuler, et l’utiliser à des fins personnelles.

« Quel bénéfice le pays et le peuple peuvent en tirer ? Si ce n’est sa destruction programmée, »affirme-t-il.

Gérard Ella Nguema affirme, par ailleurs que, l’élection présidentielle est uninominale. Aussi suggère-t-il l’organisation des élections libres et transparentes anticipées. « Dans tous les cas, pour nous, seul Ali Bongo Ondimba est comptable de la gestion du pays. Bien élu ou mal élu, c’est lui seul qui a été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle de 2016, et nul autre personne. Il s’est présenté seul. »

l’opposant n’hésite à remettre en cause la probité de certains membres du gouvernement actuel. « Nous comprenons pourquoi notre pays s’enfonce de plus belle dans le chaos. Votre plan machiavélique de couler Ali Bongo Ondimba doit s’arrêter là, » lance-t-il.

Pour marquer son action, il a annoncé la tenue d’une marche mercredi 10 juillet. Des actions devraient également se dérouler dans d’autres localités.