Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Sécurité sociale : Prisca Nlend Koho et Liliane Massala font le point

En séjour à Paris où elle prend part au lancement du fonds de la solidarité, ‘’La Francophonie avec Elles’’, de l’Organisation internationale de la francophonie, la ministre des Affaires sociales et des Droits de la femme, Prisca Nlend Koho s’est entretenue avec l’ambassadrice du Gabon en France, Liliane Massala.

La ministre des Affaires sociales et des Droits de la femme, Prisca Nlend Koho et l’ambassadeur haut représentant du Gabon en France, représentant permanent du Gabon auprès de l’OIF, Liliane Massala se sont entretenues lundi à Paris.

L’échange a eu lieu, en marge de la participation de la ministre au lancement, du fonds de solidarité ‘’La Francophonie avec Elles’’, en faveur des femmes en situation vulnérable par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

L’action sociale a meublé l’échange entre les deux personnalités. Elles ont particulièrement émis la nécessité d’une véritable politique de protection sociale et de prise en charge médicale des personnels diplomatiques. Mais aussi le suivi des évacuations de la CNAMGS et le retard de versement des pensions des retraités de la CNSS expatriés ou Gabonais résidant en France. La signature de convention avec la CNAMGS pourrait permettre une prise en charge médicale des personnels diplomatiques et consulaire et leurs ayants droit.

Séance de travail autour des questions sociales.

Majorité

La problématique du profil des personnels du social nommés dans les ambassades, pourrait être réglée par la signature d’une convention entre les ministères des Affaires étrangères et des Affaires sociales. Cela permettrait une meilleure collaboration pour le financement de l’action sociale ; d’apporter des réponses efficientes en matière d’aide sociale, d’assurer un accompagnement aux Gabonais en situation de précarité et un soutien conséquent aux associations gabonaises à caractère humanitaire.

Elles ont également abordé les questions consulaires, notamment la nécessité du suivi régulier des rapports des services du consulat général et de l’ambassade, soumis au gouvernement, à travers la désignation d’un point focal. La difficulté d’établir des passeports aux Gabonais ayant atteint la majorité en France figurait parmi les thèmes de la séance de travail.