Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Dépistage massif : priorité à l’Estuaire et au Woleu-Ntem

Lors de la communication gouvernementale sur les mesures de riposte contre le covid-19, le ministre de la Santé est revenu sur le processus de dépistage massif. Il débutera dans deux provinces touchées par le virus.

Comme plusieurs autres mesures d’accompagnement prises pour faire face à la crise sanitaire, le dépistage massif aura lieu durant la période du confinement. Le ministre de la Santé, Dr. Max Limoukou, a apporté des précisions sur son déroulement. 

« Au regard de la situation épidémiologique actuelle, nous savons que nous avons deux clusters. Un cluster au niveau de Libreville et un deuxième au niveau de Bitam. Ainsi nous allons commencer à faire des dépistages dans deux provinces, dans la province de l’Estuaire et du Woleu-Ntem ».

Dans l’Estuaire, le ministre affirme qu’une soixantaine de sites de dépistage fixes ont été identifiés, notamment  21 sites au niveau du secteur public,15 sites au niveau du secteur public militaire,15 sites au niveau du privé et 8 sites mobiles.

Au Woleu-Ntem, le dépistage débutera par Bitam. Toutefois des sites seront localisés dans les différents centres hospitaliers régionaux (CHR) et dans les hôpitaux départementaux.

Les personnes éligibles au dépistage

Pour la réussite de cette opération inédite au Gabon, 183 personnels de santé ont bénéficié d’une formation adéquate. Le dépistage, lui, s’adresse à une population cible constituée par des personnes éligibles. Il s’agit des personnes ayant voyagé entre le 1er et le 19 mars, ainsi que des membres de leurs familles ; toute personne ayant été en contact avec un sujet atteint de covid-19 ; des personnes vulnérables, ayant plusieurs pathologies à l’exemple de l’hypertension, le diabète, l’insuffisance rénale, l’insuffisance respiratoire, la drépanocytose, le VIH ; toute personne ayant des symptômes comme la toux, la fièvre, les maux de gorge ou de tête, la fatigue.

Objectif, 1200 dépistages par jour

Pour Dr. Max Limoukou, l’objectif est d’effectuer une vingtaine de dépistages par site, par jour, soit à peu près 1200 personnes à dépister. Pour ce qui est des modalités, le gouvernement entend privilégier le système de rendez-vous.  « Compte-tenu de la situation de confinement actuelle où on évite un grand rassemblement, une stratégie a été mise en place, c’est que les personnes ont été déjà sensibilisées. On va utiliser notre call center le 1410, ces personnes vont appeler et on va utiliser un système de rendez-vous pour éviter qu’il y ait trop de personnes qui viennent en masse. Donc à travers ce système on fera progressivement le dépistage des personnes », explique-t-il.

Prise en charge immédiate des cas positifs

Le gouvernement assure que les cas positifs seront immédiatement pris en charges. Les patients asymptomatiques seront mis en confinement soit à leur domicile, soit à l’hôpital selon leur environnement. Les personnes vulnérables seront automatiquement prises en charge. Les autres cas, symptomatiques seront pris en charge au niveau des centres.

Deux centres dédiés au traitement du covid-19 à Libreville : l’hôpital militaire d’Akanda et le CHU, soit un total de 600 lits pour les deux établissements réunis. En deuxième ligne, il y a le centre hospitalier universitaire d’Owendo (CHUO) avec une capacité de 130 lits.  A Bitam, le cluster sera situé au niveau de l’hôpital départemental de Bitam.