Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Dr André Ntchoreret : covid-19, l’hôpital de Franceville est prêt

Dr André Ntchoreret, directeur général de l’hôpital régional Amissa Bongo Ondimba de Franceville détaille la stratégie de son établissement face au covid-19. Même si aucun cas n’a été déclaré, à ce jour, dans le Haut-Ogooué, le personnel soignant se met en ordre de bataille.


Quelles sont les différentes mesures de prévention prises au sein d’Amissa Bongo Ondimba ?

Nous avons des mesures destinées au personnel et des mesures pour les usagers de l’hôpital. A l’endroit du personnel, déjà on se rassure que les points d’eau de l’hôpital, qui jadis n’étaient pas très fonctionnels le soient, afin d’avoir suffisamment d’eau pour qu’on puisse se laver les mains, dans tous les coins de service avec du savon.

Il y a aussi des gels mis à disposition. La structure, en avait déjà, mais nous avons aussi reçu la dotation du président de la République. Des masques, des barrettes, des gants de manière permanente et des gels hydro-alcooliques dans tous les services.

Dès l’entrée de l’hôpital, il y a une tente de tri. Tous les usagers de l’hôpital doivent nécessairement passer par cette tente. Un infirmier diplômé d’Etat polyvalent et deux autres infirmiers y interrogent les malades sur leur symptomatologie. Les malades avec des symptômes suspects sont drapés de masques pour ne pas contaminer le personnel.

Infirmiers et usagers sous la tente de tri.

Votre service a été identifié comme structure d’isolement pour les cas positifs au covid-19. Toutes les conditions sont-elles réunies, pour recevoir d’éventuels malades ?

Le service de médecine, est le service identifié comme service d’isolement. Il contient une capacité de 28 lits. Pour, le moment, puisse que nous n’avons pas encore de cas, il reçoit les cas graves de diabète, d’hypertension, de tuberculose. Le jour où il y a un cas de covid-19, ce service va être vidé, automatiquement. Et le malade diagnostiqué positif, sera hospitalisé.

Pour ce qui est du personnel, l’hôpital a les ressources humaines nécessaires. Nous avons deux anesthésistes et bien que nous ne sachions pas le nombre de cas que nous aurons, les deux anesthésistes-réanimateurs sont largement suffisant. Nous avons également dix infirmiers pour commencer et des médecins généralistes.

L’équipement, nous l’avons déjà, ainsi que du matériel de stérilisation qui nous a été envoyé de Libreville.

Le service est fin prêt pour au moins accueillir les premiers cas. C’est vrai qu’on ne souhaite pas être débordés, mais si on n’est débordé le niveau central, qui est Libreville, saura comment nous trouver une structure palliative.

 

Quel est la conduite à tenir en cas de covid-19 ?

Déjà, il faut souligner qu’à ce jour, il n’y a pas de cas dans le Haut-Ogooué. Nous avons eu des fausses alertes bien sûr, tel que le cas de Sucaf qui s’est avéré négatif. Nous avons eu des alertes au niveau de Franceville, mais c’était des plaisantins pour certains.

L’hôpital régional Amissa Bongo Ondimba

En principe, les cas ne doivent pas venir à l’hôpital d’eux-mêmes. Et, c’est le travail de sensibilisation que nous ne cessons de faire. Si vous présentez des symptômes respiratoires, avec une forte suspicion de covid-19, vous ne devez pas vous déplacer vers le centre hospitalier régional. Il faut plutôt appeler le 1410.

La coordination provinciale a des unités techniques. Il y a le centre de prises en charge Amissa, mais aussi l’équipe d’intervention rapide. C’est surtout cette équipe d’intervention qui va vers la personne, qui juge de l’opportunité de prélever le cas suspect. Une fois prélevé, on emmène l’échantillon au CIRMF qui confirme. Cette unité alerte aussi Amissa, afin de préparer la salle pour recevoir le cas suspect.

Propos recueillis par Zita Samoura à Franceville