Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Arrestation de quatre syndicalistes

Selon la confédération syndicale Dynamique unitaire, quatre de ses membres, ils auraient disparus entre le 10 et le 12 juillet. Il s’agit de Simon Ndong Edzo, Sylvie Nkogue Mbot, Jean Bosco Boungoumou Boulanda et Ghislain Malanda .

Dans un communiqué du 13 juillet, la Dynamique unitaire a donné plus de précision sur les arrestations de quatre membres. L’un d’eux, Jean Bosco BOUNGOUMOU BOULANGA, aurait été urgemment conduit dans la nuit du vendredi 12 juillet au Centre Hospitalier Universitaire de Libreville (CHUL), après avoir été violemment torturé dans les locaux de la police judiciaire.

« En effet, pris de peur, les agents de police ont fait venir une ambulance pour transporter Jean Bosco Boungoumou Boulanga, évanoui à la suite des tortures, en direction de l’hôpital des instructions des armées. Sur place, la coupure d’électricité a empêché le personnel de santé de traiter le patient qui se trouvait dans un état inquiétant. Aussitôt, l’ambulance s’est ensuite dirigée au CHUL où le patient est finalement hospitalisé. Les examens médicaux révèlent des fractures au tibia gauche et à la hanche » dévoile la Dynamique unitaire.

« Aujourd’hui samedi 13 juillet 2019 les membres encore en liberté de la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire ont été interdit d’accéder aux lieux de détention des trois leaders syndicaux et de la chambre d’hospitalisation de Jean Bosco Boungoumou Boulanga, pour s’enquérir de leur état de santé. Jusqu’à ce jour, même l’avocat n’a pas pu échanger avec ces derniers » poursuit la centrale syndicale.

Pour rappel, l’alerte a été donnée le 12 juillet à travers les réseaux-sociaux par des membres de Dynamique unitaire. Selon eux les quatre leaders syndicaux auraient été interpellés par le pouvoir après avoir affirmé, à la suite de Jean Rémy Yama, qu’ils ont « l’intime conviction qu’Ali Bongo est mort, il n’existe plus. »

Soutiens

Aucune précision n’a été donnée sur ces arrestations. Toutefois, certains y voient la concrétisation de la menace du gouvernement. Le ministre de la Justice, Anicet Mboumbou Miyakou avait annoncé des poursuites contre Jean Rémy Yama et mis en garde toute personne qui se prononcerait sur la supposée mort d’Ali Bongo Ondimba. 

Vingt-quatre heures après l’arrestation des quatre syndicalistes, aucune déclaration officielle n’a été faite par les autorités. La Dynamique unitaire, elle, bénéficie de nombreux soutiens de l’opposition et de la société civile.