Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
samedi 14 décembre 2019

Climat socio-politique : des syndicats appellent à la non-violence

Le désamour entre la classe politique et certains syndicats, à cause du climat social délétère, ne laisse pas les acteurs de la société civile indifférents. Certains ont décidé de briser le silence pour préserver la paix sociale.

« Nous avons constaté pour le déplorer qu’il existe depuis 2016 un climat délétère sans précédent.  Suite à ce climat délétère se développent tous les maux qui minent actuellement le Gabon. C’est pour cette raison que nous avons décidé d’initier ce que nous pouvons appeler la consultation citoyenne, » explique le président du Congrès des agents publics, parapublics et privés de l’Etat (CAPPE), Emmanuel Mve Mba.

Acteur de la société civile, il a entamé depuis plusieurs jours une tournée à la rencontre des partis politiques sans exclusive, des associations. Et compte s’étendre aux confessions religieuses, à la diaspora  et à la notabilité.

Le président du CAPPE affirme sans sourciller que «  le pays va mal. Si nous ne faisons pas attention, nous allons vers une implosion sociale. Nous avons même envie de dire vers une guerre civile. Et nous partenaires sociaux, nous ne voulons pas être comptables de cette guerre civile. » Depuis le début de sa tournée, le CAPP a bénéficié d’une oreille attentive de la part de l’Union nationale, le RPM, le CLR, l’UPNR. Mais aussi de personnalités de la société civile, à l’instar de Marc Ona Essangui.

Et comme pour emboîter le pas au CAPP, c’est une quinzaine de syndicats composée, entre autres, de la Cosynap, Synat, Sapas, Synapap, Sytrag, Synepfop, Syna-Hab, Sypas, qui ont effectué une sortie médiatique ce week-end. Tous sont des voix autorisées de la société civile. Ils ont appelé à la non-violence dans les rapports entres les pouvoirs publics et les syndicats.

Fruits

« Car à la place des revendications économiques et professionnelles, nous assistons malheureusement pour le déplorer à un partenariat d’injures, d’agressions, d’attaques publiques et verbales portant atteintes à la dignité humaine et à l’honorabilité, » déclarent-ils.

Tout en appelant leurs camarades syndicalistes au respect des lois en vigueur d’une part, ils invitent le gouvernement à proscrire l’usage abusif des forces de l’ordre pour déguerpir les manifestations sociales des travailleurs, d’autre part. Les différentes conciliations qui ont précédé les appels des acteurs  de la société civile n’ont jusqu’à présent pas porté de fruits probants, ce nouvel appel aura-t-il plus de succès ?