Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
lundi 30 mars 2020

Coronavirus : les Gabonais en confinement partiel

Pour son deuxième discours en moins d’une semaine, Ali Bongo Ondimba a annoncé l’effectivité du confinement dès dimanche.

Le décès d’un Gabonais âgé de 50 ans dans une clinique n’a pas laissé indifférent les autorités qui, en plus des mesures déjà prises, ont annoncé le confinement partiel. C’est le président de la République qui lors d’une seconde allocation à la télévision gabonaise en a fait l’annonce.

« Afin de vous protéger encore plus, comme je m’y étais engagé, j’ai pris ce jour la décision de durcir et renforcer encore les mesures préventives destinées à freiner la propagation du virus sur notre territoire » a annoncé Ali Bongo Ondimba. « A compter du dimanche 22 mars et jusqu’à nouvel ordre, tous les déplacements sur l’ensemble du territoire national entre 19H30 et 6h du matin sont désormais. »

Ali Bongo Ondimba tient au respect scrupuleux de cette décision car selon lui, « il en va de votre santé et de celle de vos proches ». « Je serai intransigeant sur ce point afin de protéger et conserver notre vivre-ensemble » a-t-il martelé appelant par ailleurs les uns et les autres à la « transparence ».

Au sein de la population, bien que l’annonce de cette mesure a été accueillie avec satisfaction, ils sont nombreux à s’interroger sur l’intérêt d’instaurer un couvre-feu partiel. « A quoi servira ce couvre-feu si entre 6 heures et 19 heures les déplacements sont autorisés ? La mise en place de cette mesure est une bonne chose, mais les autorités auraient dû songer à des mesures palliatives générales pour surmonter cette situation. Après le couvre-feu partiel qui ne nous dit pas qu’on plongera dans un couvre-feu total ? Comment allons-nous faire pour surmonter cette difficile période sans moyens ?», s’interroge un Librevillois.

Priorité

Il faut toutefois souligner que cette décision, la plus drastique peut-être, vient s’ajouter à l’arsenal des restrictions annoncées par le ministre de l’Intérieur, quelques jours plus tôt. Ces mesures qui restreindraient déjà les déplacements à l’essentiel, visent notamment l’arrêt de nombreuses activités, à l’exception de celles excellant dans l’alimentation, la limitation des passagers dans les transports en commun, la fermeture des frontières aériennes et terrestres et l’interdiction des trains voyageurs.

Le respect des règles édictées, le civisme, la discipline face à la propagation du Covid-19 s’imposent désormais au Gabon, comme une priorité pour les autorités.