Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
dimanche 26 septembre 2021

Coupures d’électricité : la colère des Makovistes contre la SEEG

Depuis une dizaine de jours, les populations de la capitale Ogivine sont en profond désaccord avec les responsables de la structure locale de la Société d’énergie et d’eau du Gabon. Pour cause, la multiplication des coupures et délestages imposés aux usagers au motif d’une avarie sur la centrale thermique qui alimente Makokou.

 

<< Résider ou séjourner ces derniers temps dans la capitale ogivine est tout sauf plaisant.  Je me demande si c’est comme ça qu’on peut se réjouir d’avoir repris la SEEG au groupe français Véolia >>, ainsi parle un fonctionnaire du ministère du Budget, en mission à Makokou.

En effet, depuis plusieurs jours, les coupures intempestives d’électricité ont fait place au  » délestages », terme technique utilisé pour désigner les coupures prolonger d’électricité de manière rotative dans les quartiers de la ville.  Les coupures et les délestages seraient dus  à une avarie enregistrée sur la centrale électrique  alimentant la ville. Aucune solution de secours n’est envisageable sur le plan local. Aussi, les administrations, les établissements secondaires et les commerces font les frais des coupures d’électricité. Elles perdurent jusqu’à 12 voire 15 heures de temps dans  certains quartiers.         

 Le manque de communication

Pour la Seeg locale, en période de crise, l’idéal, aurait été que l’information soit la chose la mieux partagée par ses responsables.  << Je ne comprends pas que la Seeg ne soit pas en mesure de déposer un simple communiqué à Radio 6 pour donner aux usagers le programme de leurs délestages ! Ça peut permettre aux gens de réorganiser leur travail. Nous sommes paralysés là ! >> s’emporte le responsable d’un des plus grands établissements secondaires publics de la capitale Ogivine.

Du côté des commerçants, la grogne est perceptible à en juger par l’intervention du président du syndicat des opérateurs économiques de l’Ogooué-Ivindo lors du journal du matin,  lundi sur la radio locale.  M. Maïga a déploré les pertes causées par ces disfonctionnement chez les commerçants, particulièrement sur les chaînes de froid (congélateurs et chambres froides). La situation est d’autant plus grave que le constat fait dans les congélateurs des demis grossistes et des revendeurs présente des vives inquiétudes. Des congélateurs bondés de vivres frais mais sans traces de glaçons pouvant garantir leur conservation à température raisonnable.                   

Dans les ménages, la situation n’est pas moins alarmante. Des aliments avariés dans les congélateurs, des appareils électroménagers en panne, avec en prime des nuits éclairées à la bougie.