Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Education : inquiétude autour des emplois du temps

Trois semaines après le début des cours, la Convention nationale du secteur éducation marque son inquiétude face à l’élaboration des emplois du temps covid-19 initiés par le ministère de l’éducation. Les enseignants et les parents d’élèves ne cachent pas non plus leurs interrogations.  

 

Le débat sur les innovations prises par le ministère de l’Education pour l’année académique 2020-2021, particulièrement au secondaire,  est loin d’être à son terme. Trois semaines après le début des cours, les inquiétudes demeurent au beau fixe. Si tout ou presque fait débat, une décision retient un peu plus l’attention. Il s’agit de «  la confection des emplois du temps Covid-19 ramenant toutes les disciplines à deux heures de cours par semaine et par niveau »

La Convention nationale des syndicats du secteur éducation, constituée principalement d’enseignants, conteste les nouveaux emplois du temps. Ils auraient un impact négatif sur les programmes scolaires « qui seront très partiellement exécutés et sur  la formation des élèves qui se fait au rabais ».

Recherches

« La Conasysed rappelle que l’élaboration des emplois du temps devrait respecter les dispositions des articles 89 et 90 de la recommandation  0IT/UNESCO de 1966 concernant la condition du personnel enseignants », a déclaré le secrétaire général de la Conasysed, Louis Patrick Mombo au cours d’une récente assemblée générale. Ces articles font référence, entre autres, les modalités de fixation du nombre d’heures de travail demandés aux enseignants par jour et par semaine.

L’article 90 énumère, notamment le nombre d’élèves dont l’enseignant doit s’occuper par jour et par semaine ; le temps qu’il est nécessaire de réserver pour la bonne préparation des cours et la correction des exercices ; le nombre de différents cours à donner chaque jour ; le temps exigé des enseignants  pour participer à des recherches, aux activités parascolaires, pour surveiller les élèves et pour les conseiller.

Harmonie

« Les élèves désormais répartis en groupe reçoivent un enseignement à géométrie variable violant ainsi l’article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DYDH) qui garantit le droit à l’éducation pour tous », a relevé Louis Patrick Mombo.

L’inquiétude est réelle. Et ce, d’autant plus que dans la pratique les établissements de l’ensemble du pays ont du mal à trouver une harmonie dans l’élaboration des nouveaux emplois du temps. La mayonnaise a bien du mal à prendre en cette rentrée académique.