Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Justice : Yeo Siyifowa Namogoh a regagné la Côte d’Ivoire

Incarcéré à la prison centrale de Libreville, depuis le 31 août 2016, pour falsification des résultats de l’élection présidentielle, pour le compte du candidat Jean Ping, l’informaticien ivoirien, Yeo Siyifowa, a regagné, libre, son pays ce 16 septembre.

Arrivé au terme de sa peine le 13 septembre dernier, Yeo Siyifowa a regagné son pays. Il  est arrivé à Abidjan ce 16 septembre en début d’après-midi, accueilli par des proches. Sur une photo relayée dans les réseaux sociaux, on aperçoit le jeune informaticien, visiblement en pleine forme, en compagnie de son frère en uniforme.

Engagé par l’opposant Jean Ping pour la compilation des résultats de la présidentielle d’août 2016, Yeo Siyifowa avait été interpellé en septembre 2016 au quartier général du candidat de l’opposition. Il avait été accusé par le pouvoir d’avoir falsifié les procès-verbaux de l’élection présidentielle du 27 août.  

Co-détenus

Jugé le 14 août dernier, il a été condamné à 5 ans de prison, avec sursis, 2 millions d’amende et 10 ans d’interdiction de séjour au Gabon pour des faits de diffusion de fausses informations et de pièces falsifiées et transmission sans autorisation de signaux à l’aide d’installation de télécommunication fraudeuse.

Yeo Siyifowa aura finalement passé quatre ans dans les geôles de « Sans famille ». Son séjour en prison s’est révélé très éprouvant. Se confiant à un hebdomadaire local, l’informaticien avait indiqué n’avoir eu « aucun soutien depuis trois ans. Pas de parents pas d’amis pour manger ici. » Pour se nourrir, il comptait sur des co-détenus qui recevaient au quotidien le soutien de leurs parents.