Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

L’enseignement à distance : une mauvaise formule, selon la Conasysed

La Conasysed reste sceptique sur  l’enseignement à distance. Il serait inefficace et créerait des inégalités entre les élèves.

La Convention nationale du secteur de l’éducation nationale (Conasysed) n’approuve pas toujours l’apprentissage à distance, lancé par le ministère de l’Education nationale. Cette formule a pour but d’enseigner les élèves, le temps de l’arrêt des activités pédagogiques, à cause de la crise du coronavirus.

La Conasysed déplore notamment le fait que cette formule crée des disparités entre les élèves du fait de la fracture numérique. « La Conasysed n’a pas soutenu la mesure des cours à distance, car le niveau de développement technologique ne permet pas à tous les élèves du pays d’accéder à ces cours », a réitéré le délégué général de la Convention, Louis Patrick Mombo.

De même ajoute le syndicat, la mesure ne tient pas compte des classes intermédiaires, ni de la loi portant orientation générale de l’Education qui définit le droit à l’égal accès à l’éducation. Tout compte fait, « cette situation nous rappelle que le système éducatif gabonais a accumulé de nombreux déficits », fait constater le délégué général de la Conasysed.

La syndicaliste craint aussi que cette formule  devienne une norme. En effet, fait-t-il constater, « l’histoire de la lutte syndicale nous montre que le provisoire finit souvent par devenir le définitif ». Il en veut pour preuve, le système de turn-over, des classes à mi-temps et du double flux.

Infrastructures

La Conasysed appelle le gouvernement à repenser le système éducatif gabonais par le recrutement des enseignants, la construction de salles de classe et autres infrastructures.

Cela permettrait de ramener les effectifs aux normes internationales, de supprimer le double flux et les classes à mi-temps. Car selon le syndicat, « l’enseignement au Gabon est d’abord présentiel » ce qui explique pour elle l’inefficacité de cette décision.