Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Les plongeurs de sable de Makokou

Au quartier Loa-Loa, dans le 2e arrondissement de Makokou, les plongeurs de sable vont et viennent sur le fleuve Ivindo. Avec les nombreux chantiers de construction et les travaux publics dans la région, leur activité connaît une forte croissance.  

 

 Ils sont des dizaines de Gabonais, dont l’âge varie entre 16 et 40 ans, à avoir fait  de l’activité de plongeur de sable leur principal gagne-pain. De 7h30 à 16 h, par groupes de deux ou trois, ces jeunes, à l’aide de leurs pirogues et pagaies, font des interminables allers et venues entre le grand débarcadère de Loa-Loa et le large du fleuve Ivindo, dans les zones où, en profondeur, se trouvent d’importantes quantités de sable.                    

  Le travail du sable se pratique depuis les années 80. Il comporte de grands risques, mais semble, paradoxalement, attirer de plus en plus de monde.  << On n’a pas le choix. On est obligés d’aborder ces risques  pour avoir quelque chose et survivre. Qui ne risque rien n’a rien >>, explique Christophe Mondaba, doyen des plongeurs de sable de Loa-Loa.

L’activité nourrit assez bien son homme. La demande en sable est forte à Makokou, surtout ces dernières années, avec le boom du BTP et les travaux de pavage de plusieurs rues de la ville. Le précieux matériau de construction est quasiment vendu dès la composition des tas.  Les tarifs varient en fonction de la quantité souhaitée.

Une activité périlleuse et rentable.

Organisation

Pour les plongeurs de sable, leur travail enrichit plutôt les propriétaires de camions. << Les acheteurs nous font ça dure,  à cause du mauvais état de la route nous sommes obligés de baisser sérieusement les prix. Il nous arrive de faire le camion à 5 000, 4 000, voire 3 000 FCFA  >> poursuit le doyen. 

Les plongeurs de sable de Loa-Loa ne parviennent toujours pas à se constituer en association malgré plusieurs tentatives. Ils espèrent avoir l’appui des autorités pour une meilleure organisation du secteur. Cela apportera une certaine amélioration de leurs conditions de travail et des meilleurs revenus.