Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Port gentil: des bureaux transformés en lieu de commerce

A Port-Gentil, les commerçants sont de plus en plus nombreux à laisser leurs étales pour aller chercher des clients dans les bureaux et les administrations. Une façon d’écouler leurs marchandises appréciée par les femmes surtout. Elles y voient un gain de temps. Pourtant cette stratégie pourrait très  vite démontrer ses limites dans le monde du travail.

 

De nombreuses femmes dans la capitale économique ne se sentent plus contraintes de se rendre au marché après le boulot pour faire leurs courses. Désormais, dans les administrations, les vendeurs de denrées alimentaires proposent leurs produits. « Ça nous aide beaucoup », affirme tata Laure, employée de bureau. « Quand je sors du travail à 15h30 avec mes chaussures hautes, je n’ai pas un panier sous la main pour aller faire les courses. Et généralement on est fatigués après une longue journée de travail. Donc en achetant avec les commerçants qui viennent nous trouver sur place, on gagne en temps. Cela nous permet d’économiser l’argent du taxi et on dépense moins d’énergie ».

L’offre et la demande

Les femmes s’y accommodent manifestement, au regard du nombre de vendeurs qui défilent dans presque tous les bureaux d’une administration de la place avec des produits divers : « des tomates, des légumes et parfois même du poisson » tantôt commandés, tantôt à la carte.

Si les dames peuvent marchander,  l’offre n’est cependant pas variée comme dans les marchés. « C’est vrai qu’on a pas trop le choix. On est obligé de faire avec ce qu’ils nous présentent. Mais comme généralement ça rentre toujours dans les besoins que nous avons dans nos cuisines, on achète », explique Diane, secrétaire particulière.  Francine, en revanche, n’est pas très adepte, car, « au final on a toujours quelque chose qu’on voudrait aller prendre au marché. Ils ne nous proposent pas grand-chose. A défaut de me rendre au marché malgré la fatigue du boulot, je fais l’effort de mieux m’organiser en termes de quantité pour qu’en semaine je ne manque de rien. Et, le week-end, je vais faire mes emplettes sereinement ».

Une cliente réceptionnant sa marchandise.

 

Quoiqu’il en soit, Desty affirme que le rapport qualité prix est au rendez-vous. Il profite parfois aux clientes qui adorent discuter les prix. « Les quantités sont plus généreuses qu’au marché, et la majorité des produits qu’on nous propose revient tout droit des agriculteurs. Quand c’est le poisson, il sort tout droit de la mer », soutient-elle.

Travail

Pour fidéliser les clients, certains marchands essaient tant bien que mal, d’élargir leur offre. Ils l’adaptent progressivement aux besoins des clients. Les vendeurs tirent profit de la situation. Ils font souvent plus de bénéfices dans les bureaux qu’au marché.

Les affaires des commerçants ne font pas le bonheur de l’administration. La vente ambulante est incompatible avec l’environnement professionnel. La présence des commerçants constitue une gêne et peut poser des questions de sécurité. Et que dire de la sérénité des autres employés pendant le marchandage d’un produit ? Car un bureau reste avant tout un lieu de travail.