Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Port-Gentil : des mariages et des enterrements sous covid

Port-Gentil vibre en fin de semaine au rythme des cérémonies de mariage et des veillées funèbres. Tout se déroule au mépris des règles sanitaires liées à la riposte contre la pandémie du coronavirus. Les manifestations massives peuvent devenir des bombes sanitaires à retardement.

 

Les Marigovéens ont manifestement décidé de faire fi du respect du protocole de riposte contre le coronavirus. Les nombreux cortèges nuptiaux et autres cérémonies funèbres dans les rues et les quartiers de Port-Gentil, tous les week-ends, en sont l’illustration. A croire qu’au fil des mois, « l’insouciance » des Portgentillais prend progressivement le dessus sur le sens  du « devoir » collectif.

Samedi dernier, par exemple, un accident de circulation a failli se produire entre un cortège qui voulait prioritairement s’imposer sur la voie et des transporteurs en commun préoccupés à optimiser et rentabiliser la journée avant le couvre-feu.

Cérémonies bondées

Un compatriote soutient à cet effet que « la période est propice pour les mariages parce que les dépenses sont amoindries », du fait de la mesure d’interdiction de rassemblement de plus de dix personnes. Cette assertion semble plutôt crédible à priori, cependant, dans les faits, les choses sont différentes.

Cette interdiction est de rigueur uniquement pendant la cérémonie à la mairie. Face à l’entêtement des familles, certains officiants ont parfois menacé de tout arrêter, si plus de dix personnes se trouvaient  dans la salle. Mais, une fois hors du bâtiment municipal, les mesures restrictives sont ouvertement foulées au pied. Au vu et au su de tous et peut-être pour la grande joie du coronavirus.

La fête avant tout pour les mariés et les convives.

Car, entre cortèges kilométriques et cérémonies bondées, le virus circule sans obstacle d’un convive à un autre. Très peu de personnes portent un masque.

Tendance à la baisse

Dans les quartiers, plus besoin de se faire discret lorsqu’on veut organiser des obsèques. Car, si l’interdiction des veillées mortuaires est prise en compte par les riverains, il n’est cependant pas rare de voir chaque week-end, et parfois en semaine, des tentes dressées avec en dessous, un monde fou, disposé les uns contre les autres, sans protection aucune.

Dans ces endroits, le scepticisme sur l’existence de la covid règne. Et le naturel a vite pris le dessus sur les questions de santé. Pour Julienne, venue assister une famille en deuil, la crise sanitaire ne doit pas entraver les relations humaines. « Depuis, on ne veut pas nous déconfiner alors que dans les pays voisins les autres ont repris à vivre normalement. On fait comment ? On ne peut pas enterrer les gens comme ça. Il y a certains rituels traditionnels qui doivent absolument être respectés ». Pour Lionel, le problème est ailleurs. Le Portgentillais remet en cause l’existence même du virus. « Si le coronavirus tuait comme on veut nous le faire croire, Port-Gentil est petit, il y a longtemps on serait tous morts ».

Avec la tendance baissière observée ces derniers temps, ce genre de raisonnement a de beaux jours devant lui, tout comme le virus. Le coronavirus va continuer à sillonner les cortèges de mariage et les veillées car à ce jour, en l’absence d’un vaccin, les mesures barrières restent de rigueur.