Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Port-Gentil : quatre morts par noyade au Cap Lopez

Un moment de détente entre membres d’une famille à la plage du Cap Lopez a tourné au drame dimanche. Quatre morts par noyade ont été enregistrés. Trois corps ont pu être repêchés.

 

Pour les Portgentillais, il s‘agit d’une mauvaises nouvelle de plus en provenance du Cap Lopez en ce début d’année. En effet, après l’accident de circulation qui a causé trois morts sur la route du même nom le dimanche 27 décembre dernier, une semaine plus tard, un autre drame se produit cette fois à la plage du Cap Lopez.

Quatre personnes sont mortes noyées et une autre a échappé à la mort. Les victimes sont toutes de nationalité camerounaise : G. Yamba, âgé de 30 ans, V. Kene Fofou, 29 ans et de A. Feudji, âgé de 25 ans.  Trois corps ont été repêchés grâce à « une embarcation légère » de la société Total Gabon. Au moment où nous publions cet article, le corps de M. Ningaye, âgé de 30 ans, demeure introuvable.

 

Baignade interdite

F. Tchim, âgé de 29 ans, a été réanimé par les sapeurs-pompiers avant d’être pris en charge par l’ambulance du centre Hospitalier Régional de Ntchéngué en état d’« urgence absolu ».

Selon des sources concordantes, les victimes, issues, semble t-il, d’une même famille, se seraient rendus à la plage du Cap Lopez, non loin du phare, pour célébrer le mariage d’un frère rentré du Cameroun avec sa conjointe.

Pendant la baignade, les frères auraient constaté que l’un d’entre eux était en train de se noyer. Malheureusement, en voulant le sauver, ils auraient sombré tour à tour dans les eaux du Cap Lopez.

Si jusqu’ici, la mesure d’interdiction de baignade dans les plages, dans le cadre de la riposte contre la pandémie à Covid-19 n’a pas été officiellement levée, le commandant des sapeurs-pompiers entend solliciter le maire de la commune pour que soient implantés, de façon « inaltérable », des panneaux  « interdiction de baignade » afin de prévenir, peut-être, de tels drames.