Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Port-Gentil : viol de deux  fillettes par leur grand-père et leur oncle

Le chef du village Batanga, dans le département d’Etimboué, au nord de l’Ogooué-Maritime, est accusé de viol sur deux mineures. Il s’agirait  des enfants de sa défunte fille. Leur oncle aurait également abusé des deux fillettes.

 

Louis Georges M., chef du village Batanga et Garcia N. O., 36 ans, mécanicien de profession, sont accusés de viol sur leurs petites filles et nièces dont l’âge varient entre 10 et 11ans. Les faits qui se sont déroulés courant 2020 et ont été découverts par la tutrice des enfants. Le grand-père et l’oncle séjournent désormais dans les geôles de la gendarmerie de l’Océan chargée de l’affaire.

Selon le procès-verbal d’enquête, les enfants vivaient à Port-Gentil avec la grande sœur de leur feue maman. Les  fillettes sont allées passer les vacances au campement de Batanga chez le grand-père, Louis Georges M.

Un jour, alors que la plus jeune était toute seule à la maison, son grand-père est arrivé. Celui-ci demande à sa petite fille d’aller à la chambre. Et la suit derrière. Dans la chambre, il aurait demandé à sa petite fille de se déshabiller avant d’abuser d’elle.

Quelques temps après, il va inviter la plus grande qui dormait dans une autre chambre à le rejoindre dans la sienne. La fillette qui voit en la proposition de son grand-père un gage de sécurité s’exécute.

Seulement, dans la nuit, pendant que l’enfant dormait, elle se serait rendue compte en s’éveillant que son grand-père était déjà sur elle dénudée. D’une main, le chef de village ferme la bouche de sa victime pur l’empêcher de crier et  commettre son forfait en toute quiétude.

Douleurs

Comme si cela ne suffisait pas, Garcia N. O., oncle des fillettes qui habitait déjà les lieux est de retour au campement.  Il trouve la plus petite seule à la maison. Il aurait envoyé cette dernière récupérer ses téléphones qu’il avait laissé dans la chambre. Une fois l’enfant à l’intérieur, il l’aurait suivi, fermé la porte derrière lui, et abusé de sa nièce. Les rapports sexuels n’auraient pas été protégés, a-t-on appris.

De retour à Port-Gentil, les enfants vont se plaindre de douleurs atroces au bas ventre. Elles vont se confier à leur tutrice. La tante a immédiatement tenu informé le père des enfants, un gendarme, qui, à son tour a saisi ses collègues de la gendarmerie de l’Océan à Port-Gentil.