Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Psychose à Port-Gentil après le premier cas de covid-19

La confirmation d’un cas positif au covid-19 ne laisse pas les habitants indifférents. Certains redoutent le pire et anticipent même un confinement total.

 

La confirmation du premier cas positif de covid-19 dans la capitale économique le jeudi dernier, par le copil, crée la psychose et fait débat. Jusqu’ici la population était divisée. D’un côté, ceux qui croient en une pandémie, mais exigent des preuves. Et de l’autre, ceux qui n’y croient pas du tout, accusant le gouvernement de jouer la comédie pour profiter de la bienveillance des bailleurs de fonds.

Rodrigue, fait partie des sceptiques. « Depuis que cette affaire a commencé, on a même jamais vu, comme chez les autres, un malade à la télé, ni même un hôpital dans lequel les confinés et les malades du coronavirus sont gardés. On fait comment pour croire à ça » s’est-il interrogé, remonté. « Ils (membres du gouvernement, NDLR) n’ont qu’à dire qu’ils cherchent leur argent » !

 Synclair estime que, « le copil doit nous expliquer qu’est-ce qu’ils vont faire des personnes qui étaient dans la barge avec celui qui est contaminé. On va les garder ou ici quand nous tous on sait que  l’hôpital de Ntchengué n’est pas adapté pour accueillir les malades de coronavirus ? Le personnel soignant d’ici connait comment il faut s’occuper de ce genre de malade » ?

Autant de questions qui taraudent les Marigovéens.

En attendant, dans les marchés, particulièrement devant les magasins agroalimentaires, les files d’attente s’allongent. En effet, les habitants craignent que la ville de sable soit  dans les prochains jours soumis au même sort que le grand Libreville : au confinement général. Ils préfèrent faire des réserves.

Bavettes

L’annonce du premier cas positif à Port-Gentil remet les gestes barrières au centre des relations. Certains ne les respectaient pas. « Je pense que je vais désormais faire l’effort de porter un masque et des gants avant de sortir de la maison » dit inquiet Oss, qui s’engage à sensibiliser son entourage.

Si dans l’ensemble, les Portgentillais sont enclins à appliquer les gestes barrières, d’autres n’ont pas les moyens pour le faire, les protections n’étant pas à la portée de tous.  

Récemment, le ministère de l’Intérieur annonçait « le port obligatoire du masque hors des domiciles ». La distribution de bavettes chirurgicales sur l’étendue du territoire est une décision et une opération qui, elles, ne feront pas débat au sein de la population.