Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
lundi 11 novembre 2019

Suspension du juge Ayo Mba Akolly : réaction du président du Synamag

Interpellé sur la suspension du magistrat Paulette Ayo Mba Akolly, le président du Syndicat nationale des magistrats (SYNAMAG) a affirmé que la Cour d’appel n’est pas compétente pour apprécier les décisions de la cour de cassation.

La décision de suspension du premier président de la cour d’appel judiciaire de Libreville, Paulette Ayo Akolly libreville intervenue le 19 août, fait débat.  Faisant le lien avec la requête d’Appel à Agir impliquant le citoyen Ali Bongo Ondimba, chacun y va de son commentaire, affirmant d’ailleurs faire face à une justice aux ordres.

Pour sa part, le président du Syndicat national des magistrats (Synamag) affirme que le magistrat aurait outrepassé les limites de ses compétences. « Il ne revient pas à la cour d’appel d’apprécier les décisions de la cour de cassation. Quelle que soit la décision parce que les décisions de la cour de cassation ont une force absolue.  Elles ne peuvent pas faire l’objet de recours. Et s’il y a un recours, ce n’est que la cour de cassation dans le cas d’un rabat d’arrêt qui peut décider si elle s’est trompée ou pas », explique Germain Nguema Ella.

Toutefois, le magistrat affirme que cette suspension n’a aucun impact sur le procès prévu le 26 août prochain. Il aura bel et bien lieu. D’ailleurs, cela n’entame en rien la détermination des membres d’Appel à agri qui veulent aller au bout de leur démarche. « Nous continuerons, ce n’est qu’une étape », affirme Nicolas Nguema, membre d’Appel à agir.

Capacité

Pour rappel, c’est à travers les réseaux sociaux que le second original d’une décision administrative portant interdiction temporaire au magistrat Paulette Mba Akolly d’exercer les fonctions de premier président de la cour d’appel judiciaire de Libreville a été relayée.

Si les motifs de cette suspension n’ont pas été clairement définis, les observateurs ont vite fait le lien avec le rôle joué par le magistrat dans l’affaire opposant le collectif de l’opposition Appel à Agir et Ali Bongo Ondimba. En effet, alors que la cour de cassation s’y était opposée, le premier président de la cour d’Appel a jugé recevable la requête d’Appel à agir relative à  la demande d’une expertise médicale neutre et indépendante pour jauger de la capacité du président’Ali Bongo Ondimba à gouverner.

Les parties sont attendues au tribunal ce lundi 26 août.