Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Baccalauréat 2020 : les résultats seront transmis par SMS

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

La proclamation des résultats du baccalauréat 2020 se fera par SMS. La nouvelle formule baptisée ‘’SMSPUSH’’ par le ministère de l’Education nationale a pour but de dématérialiser la procédure de consultation des résultats afin de limiter les rassemblements.

Le covid-19 vient à nouveau de donner le rythme dans la suite à donner au baccalauréat 2020. En effet, pour limiter les  rassemblements lors de la proclamation prochaine des résultats, le gouvernement mise sur le numérique. Une formule qui découle d’une longue réflexion aux dires des autorités.

Selon le ministre de l’Education nationale, Patrick Mouguiama Daouda, les résultats seront envoyés par messagerie directement sur les portables des candidats. « On procédera, comme on l’a fait pour la remise des bulletins. On va privilégier la communication numérique, et la communication sur papier si cela s’impose », a indiqué le ministre de l’Education.

Dans la pratique, précise un communiqué de l’Education nationale, le candidat recevra, via le numéro GSM renseigné au moment de son inscription à la DGEC, des informations générales liées à l’examen et/ou personnelles. Tout d’abord au premier tour, où il recevra les résultats de son travail, notamment l’admission, l’admissibilité ou le recalage. Ensuite en cas d’admissibilité, les deux matières à reprendre, le jour du passage et l’heure, le bâtiment et la salle réservés pour les oraux. Enfin au second tour, le résultat final, admis ou recalé, ainsi que la moyenne obtenue.

Liesse

Les autorités précises par ailleurs que les canaux de communication habituels seront également utilisés dans le cadre de la diffusion de ces résultats, tels que le quotidien l’Union, les plates-formes numériques du ministère de l’Education nationale ainsi qu’une nouvelle application, en cours de finalisation, téléchargeable sur play-store.

Alors que les épreuves se poursuivent, cette précision tait les suspicions alimentant depuis quelques jours les conversations, lorsqu’on sait la liesse que provoque chaque année, la proclamation des résultats de cet examen.

Examens de fin d’année : près de 1400 candidats soupçonnés de fraude

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

La Direction générale des examens et concours relève de nombreuses incohérences dans les dossiers de certains candidats. Ils risquent des sanctions.

712 dossiers pour le Brevet d’Etudes du premier cycle (BEPC) et 681 pour le baccalauréat des sessions 2020, soit un total de 1393 dossiers présentent des incohérences, du fait de la falsification de documents administratifs, selon la Direction générale des examens. La situation pourrait conduire à l’annulation de la participation des intéressés aux examens d’Etat ou à d’autres sanctions.

Pour l’heure, le ministre de l’Education nationale, Patrick Mouguiama Daouda estime qu’un tri est nécessaire pour pouvoir faire la différence entre les dossiers qui relèvent d’une falsification des bulletins et les autres cas. « Il est inadmissible que le système soit gangrené par la tricherie et ça commence à prendre des proportions inquiétantes. Il faut arrêter tout cela, et la participation de tous est requise. Il n’y aura pas d’autre solution que la sanction. Et puis, d’autres cas qui pourraient être plus compréhensibles, de telle sorte que l’administration se montre un peu clémente vis-à-vis de ceux-là », déclare-t-il.

Pour les partenaires sociaux, cette situation est inadmissible et mérite une collaboration conjointe avec l’administration pour parvenir à une solution appropriée. Une commission sera donc mise en place pour statuer sur tous les cas.

« L’école au Gabon n’est pas une école de la tricherie. Nous voulons une école d’excellence, capable de former l’élite de demain. Nous, en tant qu’enseignants et partenaires sociaux, nous ne pouvons pas être complices d’une situation qui pourrait ternir l’image de notre pays a l’extérieur », confie Fridolin Mve Messa, du syndicat de l’éducation nationale (SENA).

Listes

Louis Patrick Mombo de la Conasysed, estime pour sa part que la falsification des bulletins est favorisée par le comportement de certains chefs d’établissement et de plusieurs autres acteurs de l’éducation. « Il faut mettre en place des dispositions nécessaires pour éviter ce genre de situation à l’ avenir. »

Pour les professionnels de l’éducation, la falsification des documents administratifs n’est pas le seul mal qui mine le système éducatif national. S’ajoutent, entre autres, les complicités qui confortent le marchandage lors des transferts des élèves à la rentrée scolaire, la vente non autorisée de fascicules ; la délivrance de cartes scolaires truquées et de bulletins de notes falsifiés pour des inscriptions à un niveau d’études non mérité, l’existence multiple des mêmes personnes à des postes différents sur les listes personnels désignées pour la gestion des examens et concours dans l’ensemble du pays…

Baccalauréat 2019 : 72,13% de réussite à l’enseignement général

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Les résultats définitifs du baccalauréat 2019 sont connus. Après l’oral du second tour, 16 499 ont été déclarés admis sur 22 874 candidats de départ. Soit 10,17% de plus que l’année 2018.

Clap de fin pour l’année académique 2018-2019 pour les élèves du secondaire. Les résultats définitifs du second tour du baccalauréat de la session de juillet 2019 ont été proclamés sur toute l’étendue du territoire national.

Compilés aux résultats du premier tour, ce sont finalement 16 499 bacheliers qui frappent aux portes des universités et grandes écoles du Gabon. Ils étaient 22 874 candidats au départ dans les 32 centres du pays. 6 375 ont été ajournés. Soit 27,87% pour un taux de réussite de 72,13 %. Des résultats en hausse de 10,17% par rapport à ceux de l’année précédente qui étaient de 61,96 %

« Depuis plus de dix ans, nous n’avions plus vu le baccalauréat dépasser les 70% », a déclaré le directeur général des Examens et concours, Marc Kaba.

Selon les résultats compilés par la direction générale des Examens et concours, la province de l’Ogooué-lolo enregistre le plus grand nombre d’admis estimé à 92,66%. Elle est suivie par la Nyanga (85,48%) ; la Ngounié (81,01%) ; le Moyen-Ogooué (79,31%) ; le Haut-Ogooué (75,96%), l’Ogooué-maritime (72,50%), l’Estuaire (71,21%), le Woleu-Ntem (60,94%), et l’Ogooué-Ivindo (59,63%)

« La sérénité a été le maître-mot de tout ce processus.  C’est vrai qu’à un moment donné, des soubresauts ont failli éclater par rapport à l’âge d’obtention de la bourse des candidats dont beaucoup sont admis en ce moment. Heureusement que le gouvernement avait eu la sagesse de suspendre les cours pour le retour à la sérénité», confie Marc Kaba.

 Si les nouveaux bacheliers ont des raisons de se réjouir, le plus dur reste à venir, notamment au regard des structures d’accueil dont l’insuffisance est avérée. Une problématique sur laquelle le gouvernement devrait se pencher.