Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Un député retrouvé pendu à son domicile

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Un député est mort pendu chez lui. Alors que la nouvelle se répand dans la capitale des photos de la scène macabre circulent déjà dans les réseaux.


Le député du 1e siège du 5e arrondissement de Libreville, Guy François Mounguengui Koumba a été retrouvé mort à son domicile, dans la commune d’Owendo, ce mercredi 20 mai. Le corps sans vie a été retrouvé suspendu au bout d’une corde dans la douche.

L’information a été confirmée par ses collègues de l’assemblée nationale, sans donner plus de détail.

Le procureur de la République et les officiers de police judiciaire se sont aussitot rendu sur les lieux. Une enquête a été ouverte par le parquet de Libreville.

Suicide ou crime maquillé ? La question se pose. Une photo macabre circule déjà dans les réseaux sociaux. On y voit le corps du défunt le cou attaché à une corde ; les pieds n’étant pas suspendus pour évoquer le suicide. La position fait débat et crédibilise la thèse du crime maquillé à la lecture de différents commentaires.


Journaliste

Les photos macabres dans les réseaux pose aussi la question de la dignité humaine et de la mémoire de l’honorable. Quel est l’intérêt de publier de telles photos ? Qu’en est-il de la compassion et du respect de la douleur pour la famille éprouvée, ses amis et ses proches ?

Ancien journaliste, Guy-Francois Mouguengui Koumba a amorcé depuis plus d’une décennie une carrière politique au sein du Parti démocratique gabonais. Il entamait son deuxième mandat de député. A l’assemblée nationale, il était cinquième secrétaire du bureau et membre du bureau politique du PDG.

Législatives partielles : Mabiala en tête pour le second tour à Mouila

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Selon les résultats de la commission électorale provinciale de la Ngounié, les candidats du PDG et du RHM sont en ballottage. Second tour le 31 août prochain.

Le 1er arrondissement de la commune de Mouila est  l’un des principaux enjeux des législatives partielles. Le siège est disputé par deux poids lourds de la province de la Ngounié, Maurice Mabiala du Rassemblement héritage et modernité (RHM) et Léon N’Zouba du Parti démocratique gabonais (PDG), député sortant. Ils se retrouvent au second tour.

Après le scrutin annulé d’octobre, où  les deux hommes avaient été malmenés par le candidat du parti de l’opposition, Les Démocrates, les observateurs assistent à un véritable bras de fer. 

Selon les résultats communiqués par le président de la commission électorale provinciale de la Ngounié, Ngalibika, le candidat du RHM, Maurice Mabiala vient en première position avec 1564 voix soit 48,29 %, contre  976 voix soit 30,13 % pour son adversaire du PDG, Léon N’Zouba. Leurs challengers Moukagni Bouka, candidat du Parti social-démocrate (PSD)  et Sosthène Massous Ma Mounguengui obtiennent respectivement 13,80%  et 7,78% des suffrages.

Des résultats provisoires qui ont aussitôt été contestés par Maurice Mabiala qui a non seulement remis en cause le nombre de bureaux, et accusé son adversaire du PDG d’avoir usé de méthodes frauduleuses. « Nous avons désagréablement été surpris de recevoir les PV d’un 26ème bureau de vote. Comment expliquer cette situation sachant qu’officiellement, il y a 25 bureaux. Selon nos chiffres nous avons obtenu 49, 96%. Pourquoi ces chiffres contradictoires ? », s’interroge-t-il, avant de poursuivre. « Des candidats ont corrompu des électeurs. Au niveau du lycée de l’Excellence, le candidat PDG a positionné des rabatteurs pour influencer les futurs électeurs. Trouvez-vous cela normal ? »

M. Mabiala devra adresser sa requête de contestation à la cour constitutionnelle.

Léon N’Zouba, candidat du PDG

Par ailleurs, dans le premier siège de l’Ogoulou à Mimongo, les candidats Gwladys Moulengui du PSD (43,86%) et Kimo Mbombet du PDG (34,04%) iront également au second tour.

Dans la même province, Martin Moulengui Mabende du parti Les Démocrates obtient son ticket de représentant du 2ème siège de la Boumi-Louetsi(Mbigou) à l’Assemblée nationale avec 52,85%.