CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Situé à Avorbam dans la commune d’Akanda, la résidence Magnolia est un projet de construction de 200 logements, initié en juillet 2018 par la Caisse des dépôts et consignations.

La résidence Magnolia fait partie des nombreux projets de construction de logements qui rentrent dans la politique de résorption de la problématique du logement à Libreville et ses environs. Elle est construite sur une superficie de 10 hectares à Avorbam dans la commune d’Akanda. Les travaux sont effectués par la filière immobilière Avorbam Investissements de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), sous la tutelle du ministère en charge de l’Economie.

Le chantier  a été lancé en juillet 2018. Il  est actuellement exécuté à près de 70 %. Sur les lieux, plusieurs  bâtisses sorties de terre prennent déjà forme et la plupart sont en voie de finition. Un constat qui permet au directeur des projets de la Caisse des dépôts et de consignations, Cédric Vicaire Ndoundou, d’assurer que les premiers lots seront livrés en octobre 2019.

Un motif de fierté pour le gouvernement, alors que le secteur habitat est l’un des plus enclin à l’atermoiement avec des centaines d’éléphants blancs dans plusieurs provinces du pays. « C’est une satisfaction du fait qu’on a fait beaucoup de projets dans ce pays qui n’ont pas abouti. Et là, on est sûr d’avoir d’un coup, 200 logements.

Cela va permettre de soulager quelques compatriotes, et je pense que c’est un des meilleurs rapports qualité-prix qu’on ait vu en matière de logements économiques », se réjouit le ministre de l’Economie, Roger Owono Mba.

Après la livraison de la résidence les Bougainvilliers en novembre 2016, la CDC est en passe de relever le défi de livrer dans les délais ce nouveau chantier.  La résidence « Magnolia » est un ensemble de 200 résidences, dont 173 villas de plain-pied et 27 appartements répartis sur trois immeubles en R+2, avec des équipements collectifs.

Les villas sont bâties sur des surfaces individuelles de 400 m2  pour une surface habitable de 167 m2 composée d’un séjour de 32 m2, deux chambres de 11 et 10 m2, une cuisine de 15 m2 et un bloc buanderie de 8 m2. Comme toute cité moderne, il y est prévu la construction de services socioculturels.