Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Jessye Ella Ekogha : le président est à la tâche

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Après plusieurs mois de pause liée au contexte sanitaire, le porte-parole de la présidence de la République a animé sa traditionnelle conférence de presse, mardi. Il a détaillé l’agenda du président Ali Bongo Ondimba.

 

Face à la presse nationale et internationale ce 14 juillet, le porte-parole de la présidence de la République, a décliné les grandes dates de l’agenda international du président de la République, Ali Bongo Ondimba. Le chef de l’Etat prendra part au sommet de l’Union Africaine du 28 juillet  prochain et à un sommet ordinaire de la CEEAC, le 30 juillet.

Jessye Ella Ekogha a aussi indiqué qu’Ali Bongo Ondimba a participé à plusieurs réunions de l’Union Africaine en visioconférence au cours desquelles il a porté, en sa qualité de président en exercice de la CEEAC, la voix de l’Afrique centrale. Il a, à cet effet, plaidé pour une stratégie coordonnée à l’échelle du continent en matière de riposte face au covid-19 et de relance économique.

« Le chef de l’Etat – qui n’est pas en vacances en Europe – hier encore a reçu les commandants en chef des forces de défense et de sécurité », a affirmé le Porte-parole.

Préoccupation

Par ailleurs, si les festivités du 60ème anniversaire de l’indépendance du Gabon auront bien lieu, il  a indiqué qu’elles ont été allégées, en raison de la crise sanitaire. Une date mémorable pour le Gabon qui fait également partie de l’agenda d’Ali Bongo Ondimba.  « En raison de cet agenda chargé et de la crise sanitaire, le président de la République s’attelle à la tâche. Et tout le monde a compris qu’il en irait de même pour le gouvernement.», a précisé Jessye Ella Ekogha. .

Sur la pandémie de covid-19, la présidence de la République affirme qu’elle reste la préoccupation première du chef de l’Etat. Les efforts de riposte de ces derniers mois, valent au Gabon d’être considéré en Afrique comme l’un des pays où la riposte est la plus efficace. 

Ike Ngouoni: « le président retrouve son aisance oratoire. »

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Le porte-parole de la présidence de la République a tenu lundi sa traditionnelle conférence de presse. Elle était axée sur le discours à la Nation du chef de l’Etat, prononcé la veille de la commémoration de l’Indépendance du Gabon.

Plusieurs points ont ponctué le propos liminaire du porte-parole de la présidence de la République, au cours de son traditionnel échange avec la presse, ce 19 août. Il s’est agi particulièrement des actions qui ont marqué la commémoration du 59ème anniversaire de l’indépendance du Gabon, à savoir l’hommage rendu au père de la Nation, Léon Mba ; le décryptage du discours du Président de la République. Mais aussi le bilan des réformes un an après leur mise en œuvre et la lutte contre la corruption.

S’agissant du discours d’Ali Bongo Ondimba. Celui-ci était très attendu par les populations, non du fait de l’engouement que devrait en principe susciter une sortie médiatique du chef de l’exécutif mais il s’agissait plutôt pour un grand nombre de jouer les spécialistes sur les capacités d’élocution d’Ali Bongo Ondimba.

Constat fait, c’est un Ali Bongo Ondimba visiblement requinqué qui s’est adressé aux Gabonais le 16 août dernier. Une amélioration que le porte-parole de la présidence la République, Ike Ngouoni Aila Oyoumi n’a pas manqué de souligner. « Ce discours, vous l’aurez remarqué est nettement plus long que le précédent. 9 minutes de plus que celui du 31 décembre, un peu plus de 4minutes que celui du 8 juin. En effet, celui du 16 août approche les 12 minutes », a-t-il souligné avant de poursuivre. « Comme chacun a pu le constater, le Président retrouve son aisance oratoire ».

C’est donc un Ali Bongo à la tâche qui s’est exprimé le 16 août dernier. Ike Ngouoni en veut pour preuve, l’agenda chargé du chef de l’exécutif marqué entre autres par des audiences accordées à une quinzaine de chefs d’Etat. Mais le plus important reste les actions à mener et qui ont été clairement définies par le président de la République.

Assurance

Celles-ci sont relatives à l’accélération de la décentralisation basée sur ‘’l’égalité des chances’’ entre toutes les localités du pays ; le début en septembre prochain de la construction de la route économique reliant Libreville et Franceville, longue de 780 km et dénommée la Transgabonaise. A cela s’ajoutent, la création de 20 000 emplois dans le secteur privé, avec un accent mis sur l’adéquation entre les formations offertes et les emplois disponibles.

Dans cette lancée, un point d’honneur sera mis sur le social à travers le financement des routes, des écoles, des hôpitaux, centrales électriques, énergétiques et des logements. Mais aussi l’augmentation des retraites, des bourses des étudiants et des prestations d’assurance maladie.