CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Alors que le nombre des cas contaminés au Covid-19 augmente, le Gabon opte pour le  dépistage de masse  recommandée par l’OMS.

 « Le Covid-19 circule actuelle dans notre pays. Je sais que beaucoup d’entre vous sont inquiets. (…). Je comprends votre inquiétude. Elle est somme toute, naturelle et compréhensible. Mais je voudrais vous le dire : l’Etat fait et fera tout pour vous protéger », a réaffirmé Ali Bongo Ondimba lors de son allocution vendredi à la Télévision gabonaise.

Cette protection passe nécessairement par la meilleure arme de la prévention : le dépistage de masse, méthode recommandée par le Conseil scientifique  national et l’Organisation de la santé (OMS). Pour ce faire, 60 centres de test seront créés sur l’ensemble du territoire national. Dans les structures publiques, ces tests seront gratuits.

Pour Ali Bongo Ondimba, ces nouvelles mesures sanitaires permettront de connaître le statut de chaque gabonais. La méthode a le mérite de l’efficacité dans la bataille de la prévention. Elle permet d’agir à temps, dans l’option de la contamination au Covid-19 d’une personne.

Agir

Le choix par les autorités du dépistage de masse peut-être ici positivement apprécié, d’autant plus que du 12 mars à ce jour, le Gabon enregistre 21 cas contaminés contre une seule guérison après 21 jours de soins.

L’urgence de la situation sanitaire mondiale montre à quel point il est crucial d’agir vite.