Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
dimanche 26 septembre 2021

Affaire Kanga Guelor : la FECOFA déboutée par la CAF

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Après plusieurs semaines de suspicion, la Confédération africaine de football a rendu ce 26 mai son verdict sur l’affaire du footballeur Kanga Guelor. La requêté de la Fédération congolaise de football a purement et simplement été rejetée.

« Le jury disciplinaire de la CAF rejette purement et simplement la plainte de la FECOFA ». C’est la décision rendue ce 26 mai par la Confédération africaine de football (CAF), suite à la requête de la Fédération congolaise de football (FECOFA) sur l’existence d’une fraude orchestrée sur l’identité du joueur Guelor Kanga enregistré à la Fédération Gabonaise de football comme étant originaire du Gabon.

Dans sa plainte, la FECOFA prétendait que la vraie identité du joueur est Kiaku Kiaku Kiangani Guelor né le 08 octobre 1985 à Kinshasa et originaire du Congo. Des allégations que l’enquête ouverte par la CAF a  permis de remettre en cause, notamment au regard des éléments de preuve soumis par la FEGAFOOT.

Par ailleurs, la décision indique que « Guelor Kanga est enregistré sur le système CMS de la CAF comme étant de nationalité Gabonaise et ayant participé depuis 2008 à l’ensemble des compétitions de la CAF avec l’équipe nationale du Gabon et les équipes Gabonaises en compétitions interclubs ».

Le jury a, de ce fait, estimé que les prétentions de la FECOFA ainsi que les éléments présentés par cette dernière n’ont pas été probants et suffisants pour établir la matérialité d’une falsification de l’identité du joueur de la part de la FEGAFOOT. Et a affirmé n’avoir constaté aucune irrégularité concernant l’éligibilité du joueur en question, ni son engagement au sein de la CAF.

En dépit de ces éléments et conformément à la règlementation en la matière, la haute instance du football africain indique, toutefois, que « cette décision peut être attaquée devant le jury d’Appel de la CAF conformément aux dispositions des articles 54, 55, 56,57 et 58 du Code Disciplinaire de la CAF ».

 

 

Nuit blanche et défaite des Panthères à Banjul

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

La sélection nationale est restée bloquée toute une nuit à l’aéroport de Banjul. Les Panthères ont affronté l’équipe gambienne après une nuit blanche.  La situation suscite l’indignation, mais elle pose aussi question sur la responsabilité de la FEGAFOOT.

L’insolite était à son comble ce lundi 16 novembre au petit matin, lorsque des images montrant les Panthères du Gabon couchées à même le sol à l’aéroport de Banjul en Gambie, ont fait le tour des réseaux sociaux. Arrivée dimanche à 23h pour le match retour prévu le lendemain à 17h, c’est à 7h du matin que le staff de l’équipe nationale, avec à sa tête, le ministre des Sports, a pu rejoindre son hôtel.

Une situation inédite pour une compétition qui s’inscrit dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2022. ‘’L’horreur’’ pour le sélectionneur national, Patrice Neveu. « Ils disent qu’on ne peut pas sortir parce qu’on a voulu nous imposer un test covid-19. C’est l’horreur. Voir les joueurs dans cet état-là. C’est une atteinte au football, c’est une atteinte à l’humain. C’est une maladie qui touche le monde, et on se sert de ça au football. On touche quand-même au Gabon. Là je ne suis pas d’accord », s’est-il indigné.

Sanctions

Dans un tweet, le capitaine Pierre Emerick Aubameyang en a appelé  à la responsabilité de la CAF.  « Ça ne nous démotivera pas, mais il faut que les gens sachent et surtout que la CAF prenne  ses responsabilités. 2020, et on veut que l’Afrique grandisse. Ce n’est pas comme ça qu’on va y arriver ».

Les Panthères couchées à même le sol à l’aéroport.

Sur la toile et dans la sphère du football en général, la même indignation. « C’est terrible qu’un grand pays comme la Gambie en arrive là pour un match de football. Faire de tel traquenard. C’est une honte », déclarait un commentateur sportif sur Canal +, avant de poursuivre : « j’espère qu’il y aura une enquête au niveau de la CAF et il devrait avoir des sanctions. Normalement lorsqu’un pays reçoit, il facilite le passage des joueurs ».

Report

Pour d’autres, la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) porte une part de responsabilité sur dans cette affaire. Il semble qu’elle aurait fait fi de certaines obligations des autorités gambiennes dans le cadre de la riposte contre la covid-19 sur le territoire gambien.

On peut avec certitude cette fois reprocher aux autorités le fait d’avoir reporté le voyage du 11 onze national. Les joueurs devaient initialement se rendre en Gambie vendredi 13 novembre. Finalement, c’est à la veille du match que les Panthères atterrissent à Banjul pour subir humiliation et  tracasserie. Comment se reposer après une nuit blanche, s’acclimater à son environnement voire se familiariser à la surface de jeu dans ces conditions ?

Une arrivée le vendredi aurait permis à l’équipe d’anticiper et de profiter d’une meilleure préparation. En attendant les Panthères quittent la Gambie frustrés et défaits 2 à 1. Ils perdent également la première place du groupe D. La sélection nationale va devoir  arracher son ticket pour la CAN face aux Léopards de la RD Congo, en mars 2021.

270 millions du fonds d’aide covid-19 de la Fifa disponibles

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Les bénéficiaires du fonds d’aide covid-19 de la FIFA encaisseront bientôt un chèque. Les modalités de distribution de la manne financière ont été définies mardi au siège de la FEGAFOOT. Elle permettra d’atténuer les charges cumulées ces derniers mois à cause de la crise sanitaire. 

Après avoir fait l’objet de moult suspicions, la Fédération gabonaise de football brise enfin le silence sur l’aide financière covid-19 de la Fédération Internationale de Football Association au football national. Mardi, le président de la Fegafoot, Pierre-Alain Mounguengui a personnellement tenu à édifier les personnes concernées sur les modalités de distribution de la manne financière destinée à attenuer les effets de la crise sanitaire sur le fonctionnement des activités sportives.

Selon Pierre-Alain Mounguengui, la Fegafoot dispose actuellement de 269 220 228 Fcfa, représentant la première tranche de l’aide financière.   

Pour ce qui est de la répartition de l’enveloppe, la Fegafoot indique que les clubs de première et deuxième divisions se partageront la somme de 164 712 000  Fcfa. Les clubs D3, 2 250 000 Fcfa. Les clubs féminins, la somme de 38 250 000 Fcfa.  Chaque encadreur aura droit à 50 000 Fcfa.

Et la somme de 25 700 000 Fcfa sera répartie entre  les groupements affiliés (la Ligue national de football, l’association des arbitres, des journalistes sportifs, des supporters ; écoles de football…

Arriérés de salaires

Chacune des entités transmettra son RIB à la Fegafoot afin de recevoir des virements. « Les différents acteurs concernés recevront cet argent dès qu’ils présenteront leurs différentes coordonnées bancaires », a indiqué Pierre-Alain Mounguengui.

Le Gabon n’est pas le seul bénéficiaire du soutien covid-19 de la FIFA. D’ailleurs, selon la Fegafoot, les dépenses liées à cet argent ont été bien identifiées. Il s’agit, notamment du règlement partiel des arriérés de salaires dus aux joueurs du national Foot 1 et 2 au titre des saisons 2016 – 2017 et 2017 -2018, entre autres.