CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Pour la semaine de la jeunesse, les associations plaident pour l’union et la concorde. Elles espèrent aussi une implication économique des jeunes.

Une semaine mondiale de la jeunesse se tient du 12 au 22 août dans le cadre de la journée internationale de la jeunesse célébrée le 12 août. Le thème est « transformer l’éducation et rallumer la flamme de la jeunesse dans l’action, l’union la concorde et la fraternité. »

Il évoque l’hymne national et interpelle les jeunes à œuvrer ensemble et à maintenir l’unité pour la bonne marche du Gabon. Ils représentent l’avenir. Leur force de travail participe au développement du pays. Mais cela ne peut être possible sans une volonté politique.

« Il y a déjà une dynamique qui a été lancée par le gouvernement dirigé par Julien Nkoghe Bekalé. Il s’agit de donner un peu de tonus à l’enseignement professionnel afin de permettre à ces jeunes qui sont diplômés de disposer de formations dans les domaines pourvoyeurs d’emplois pour limiter le chômage, » indique le directeur général de la jeunesse, Rostand Lepondo. « Les jeunes doivent être impliqués dans la création d’entreprises pour être eux-mêmes créateurs d’emplois, » poursuit-il.

Autorités

Pour les associations de jeunesses, les objectifs de la semaine mondiale sont multiples : permettre aux jeunes de jeter un regard prospectif sur les moyens à mettre en œuvre en vue de mobiliser une forte adhésion autour de l’idéal de l’unité nationale, inspirer les valeurs traditionnelles gabonaises. Mais surtout créer les conditions propices à l’Emergence d’un espace de culture et de loisirs dans lequel la jeunesse gabonaise puisera des ressources nécessaires à un développement sain.

« Le président Omar Bongo ne disait-il pas que ‘’ la jeunesse est sacrée’ »’, rappellent les participants.

La journée nationale de la jeunesse a été instituée le 17 décembre 1999 par l’assemblée générale des Nations unies. Elle a pour but d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les problèmes de la jeunesse et célébrer le potentiel des jeunes en tant que partenaires dans la société à travers un dialogue intergénérationnel entre les jeunes et les autorités publiques.