Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Ali Bongo présent au défilé de l’Indépendance

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Le président de la République a pris part au défilé militaire commémorant les 59 ans d’indépendance de la Nation gabonaise. Un moment de convivialité entre l’armée et la population.

Comme chaque année depuis son accession à la magistrature suprême Ali Bongo Ondimba était bien présent ce 17 août à la place de l’indépendance de Libreville pour présider la parade militaire, symbole de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale.

Mais ce défilé revêtait une particularité. Le chef de l’exécutif s’est présenté publiquement pour la première fois depuis son retour de convalescence, non seulement à ses concitoyens, mais aussi aux communautés amies et aux partenaires économiques présents pour la circonstance.

C’est muni d’une canne que le chef de l’État a fait son apparition à la tribune officielle du bord de mer, à bord de son véhicule de commandement. Ali Bongo Ondimba, en sa qualité de chef suprême des Forces de défense et de Sécurité a ensuite reçu les honneurs militaires avant le début de la grande parade militaire.

Principes

Plus qu’un simple défilé, la traditionnelle parade militaire est une occasion propice pour l’armée gabonaise de renouer avec la population. La thématique de cette année «  la coopération civilo-militaire dans le raffermissement du lien Armée-Nation » dévoile d’ailleurs les responsabilités multiples des forces de Défense et de Sécurité dans le cadre de la consolidation du vivre-ensemble et de la construction d’un Gabon toujours plus fort et uni.

Pour rappel, l’armée gabonaise a été créée lors de l’avènement du Gabon à la magistrature suprême en 1960 pour assurer la défense du territoire national. Elle agit selon les principes définis par la constitution.

Discours à la Nation : les annonces d’Ali Bongo

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Des solutions concrètes pour résoudre la question du chômage des jeunes, la poursuite des réformes, la construction d’une nouvelle route économique figurent parmi les annonces du chef de l’État lors de son discours à la Nation, le 16 août.

Le président de la République, Ali Bongo Ondimba a prononcé son traditionnel discours de veille de l’indépendance. Contrairement aux autres sorties médiatiques, c’est un Ali Bongo Ondimba visiblement en meilleure forme qui s’est présenté au Gabonais ce 16 août. Pour preuve, le chef de l’État a pu tenir un discours d’une dizaine de minutes.

D’entrée de jeu, il a rappelé la symbolique de la célébration de la fête de l’indépendance du Gabon. « Cette date anniversaire est un moment de fierté pour notre Nation (…) Le 17 août est également l’occasion de nous rappeler que notre pays est fier et riche de son unité. »

Si Ali Bongo n’a cessé d’incriminer les maux qui minent la gouvernance de ses principaux collaborateurs, ces derniers temps, le chef de l’État note cette fois ci une nette amélioration enregistrée au cours de l’année 2018, grâce à l’application des réformes. On retient à cet effet, le passage du nombre de fonctionnaires sous la barre de 100 000, en l’espace d’un an ; la réduction du taux d’endettement passant de 64 à 60 %, depuis 2016.

« Les réformes impulsées en 2018 nous redonnent des marges de manœuvre nécessaires budgétaires pour financer les investissements les plus urgents, notamment en matière de routes, écoles, hôpitaux, centrales électriques, énergétiques et logements, » indique-t-il avant d’annoncer le démarrage dès septembre, des travaux d’une nouvelle route économique d’une distance de de 780 km reliant Libreville et Franceville, baptisée Trans gabonaise. Mais aussi la hausse des retraites, des bourses des étudiants et des prestations d’assurance maladie.

Capacité

Fidèle à sa volonté de voir les Gabonais unis pour un même idéal, le chef de l’exécutif a réitéré son appel à l’unité de toutes les forces vives de la nation. «( …) je termine mon allocution en rappelant ce dicton de notre pays : «  Un seul doigt ne lave pas la figure. Une seule personne ne suffit pas à édifier une Nation. J’ai besoin de chacun d’entre vous pour que la nôtre soit encore beaucoup plus forte et prospère.»

Au-delà de la volonté affichée par Ali Bongo à poursuivre sa mission à la tête de l’état, le chef de l’exécutif a respecté la symbolique du discours de veille de l’indépendance. Mais cela suffira-t-il à lever l’équivoque sur le débat relatif à sa capacité à diriger le Gabon. Une chose demeure : ce 16 août, la Nation toute entière a marqué une pause pour suivre le discours du président de la République.