CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Le ministère de l’Intérieur met en garde contre tout acte de générosité inconsidéré pour aider contre le covid-19. Il pourrait au contraire conduire à la propagation du virus.

 

En réponse à l’appel à l’union sacrée et à la solidarité nationale du président de la République, plusieurs Gabonais et des associations ont décidé de se rendre utiles et d’apporter leur contribution dans la lutte contre le covid-19. De nombreux dons en masques, bavettes, gants et gels ont été effectués çà et là.

Si cet élan du cœur est louable, le ministère de l’Intérieur tire la sonnette d’alarme. Une mauvaise coordination de la générosité peut devenir contre-productive.

Dans un communiqué lu par son conseiller en communication, Jean Éric Nziengui Mangala, le ministère a annoncé dimanche, des mesures visant à réguler l’élan de solidarité de nombreux donateurs.

Le respect des règles

Ils doivent désormais soumettre chaque don au comité technique du plan national de riposte pour appréciation. Seuls ses membres peuvent s’assurer de sa qualité et d’une meilleure répartition de tous les produits les dons. « Le Gouvernement constate toutefois pour le regretter, que certains compatriotes ou donateurs, pris individuellement ou par le biais des associations, vont directement au contact des populations sans se préoccuper eux-mêmes des mesures barrières et de celles liées aux rassemblements, à savoir 10 personnes maximum ou encore à la distanciation. »

Les autorités souhaitent que la remise des dons et les élans de générosité suivent les règles édictées pour contrer la propagation du virus. Pas de dons en dehors de la distanciation sociale et autres mesures barrières. Comme pour rappeler que c’est ensemble et dans le respect des consignes que le pays arrivera à bout du covid-19.