CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Le ministère de l’Education nationale reporte la journée de l’enseignant, célébrée chaque 23 mars. Urgence sanitaire oblige.

Ce lundi 23 mars, les enseignants gabonais n’ont pas eu droit à la célébration de la journée de l’enseignant. Le ministère de l’Education nationale a annoncé le report à une date ultérieure de toutes les activités autour de la manifestation.

« En raison des mesures prises par le Gouvernement pour protéger la population contre le Covid-19, le ministère de l’Education nationale, chargé de la formation civique informe la communauté éducative que toute les manifestations prévues pour cet important événement sont reportées à une date ultérieure », annonce le ministère dans un communiqué.

La situation sanitaire liée au coronavirus ne permet pas d’entrevoir la célébration de cette journée, notamment avec l’interdiction des rassemblements depuis quelques jours.

Pour Louis Patrick Mombo, délégué générale de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (Conasysed), « le report de la célébration de cette journée nationale de l’enseignant, par le gouvernement, nous semble justifié du fait du Covid-19. Mais au niveau de la Conasysed, nous avons tenu à la célébrer car pour nous, c’est une journée très importante ».

Importante dans la mesure où, la journée du 23 mars rappelle l’importance de l’implication de l’enseignant dans le long processus de développement du pays. C’est dans ce sens que cette journée a été instituée en 2007 en hommage à l’Enseignant pour sa contribution à l’investissement humain, pilier indispensable au développement social, économique et culturel du Gabon.

Thème

En remontant l’histoire, les enseignants doivent cependant ce trait de reconnaissance à la « combattante », Martine Oulabou Mbadinga, morte le 23 mars 1992, pour le rôle joué dans le mieux-être du système éducatif gabonais.

Une fois passé cette crise, la Conasysed attend du gouvernement qu’il s’active à la célébration de l’événement. « Une fois cette température passée, que le gouvernement célèbre effectivement cette journée », affirme Louis Patrick Mombo.

Le choix par la Conasysed du thème : « Enseignant : défenseur du système éducatif » redéfini enfin, le caractère nécessaire dans lequel s’inscrivent les revendications de ces partenaires sociaux.