Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Voirie urbaine : les maires reprennent la main

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Les collectivités locales reprendront bientôt la gestion de la collecte des ordures. La décision a été prise lors d’une séance de travail avec le premier ministre. 

Le premier ministre et les autorités en charge des questions de salubrité, d’hygiène publique ont décidé unanimement de responsabiliser les collectivités locales dans la gestion des ordures ménagères. A travers cette mesure, le gouvernement entend accélérer la riposte contre le coronavirus, en offrant aux populations un environnement salubre.

Au cours d’une séance de travail, mardi, le premier ministre a insisté sur le fait que le gouvernement n’entend pas baisser bras, mais « continuer l’effort de sensibilisation et d’éducation des populations pour qu’elles s’approprient toutes ces mesures barrières ». Un objectif qui ne saurait être possible en l’absence d’un environnement approprié. « L’environnement dans lequel nous vivons est un facteur aussi de maîtrise de l’évolution de la pandémie », a fait remarquer Julien Nkoghe Bekale.

Avec la matérialisation de la gestion de proximité, les populations devraient donc voir leur environnement être mieux assaini, notamment les grandes agglomérations. Voiries urbaines insalubres, eaux usées ruisselants le long des voies publiques, et autres deviendront un mauvais souvenir ?   

Étapes

Un challenge que le maire de Libreville, Léandre Zue se dit prêt à relever. D’ailleurs, rappelle-t-il, cela lui avait été signifié par le président de la République, dès sa prise de fonction. « Malheureusement ça n’a pas été formalisé depuis, et c’est ce que nous avons décidé aujourd’hui. Ça veut dire que dans les tous prochains jours, les maires du Gabon vont gérer directement la collecte des ordures ménagères. Je pense que c’est une très bonne décision, parce que quand la ville est sale on dit que c’est le maire alors que le maire n’est pas responsable. Cette fois, on pourra juger les capacités des maires », a-t-il dit.

En attendant, plusieurs étapes sont indispensables. Le ministère de l’Intérieur devra, au préalable, prendre un arrêté ministériel et des moyens financiers devront être mis à la disposition des élus locaux.

Mairie de Libreville, examen du budget 2019

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

La première session du conseil municipal de la commune de Libreville s’est ouverte mercredi. Elle est consacrée à  l’examen et à  l’adoption du budget pour l’exercice 2019.

Le nouveau maire de Libreville, Léandre Zue,  a présenté le projet  de budget de la commune.  Il s’agit du premier acte fort  de son mandat.

« Il convient de souligner que le projet de budget primitif pour l’exercice 2019, sous-tend notre ambition et notre volonté de faire de Libreville une ville propre, belle, attrayante et prospère,  grâce  à la mise  en œuvre des politiques publiques municipales dynamiques au service  des concitoyens »,  déclare le maire.

A cet effet,  le plafond des ressources a été fixé  à  27 977 635 180 F CFA, en augmentation de plus de 400 000 000 F CFA par rapport à 2018.

Au regard de la conjoncture économique et financière difficile,  l’Etat a réduit  drastiquement les transferts au bénéfice des collectivités locales en général,  de la commune de Libreville, en particulier.

« Il a réduit à zéro les ristournes sur l’IRRP de ¾,  les ristournes sur le foncier bâti. De façon générale,  les ristournes passe ainsi de plus de 18 milliards de F CFA en 2018 à un peu  plus de 10 milliards  de F CFA en 2019 », poursuit-il.

Il ajoute : «  la création d’une  contribution ordures ménagères ne compense pas la baisse des ristournes,  seul un apport en balance d’entrée  par le Trésor de 9 milliards a permis de maintenir à  la commune de Libreville  un plafond de ressources acceptables. »

Dans cette perspective,   l’équipe de Léandre Zue  s’est résolue à faire  des efforts dans la mobilisation des ressources propres et  dans la maîtrise des dépenses. Ce, afin de mener à bien  les projets au service des Librevillois.

Par ailleurs,  la mairie de Libreville entend s’attaquer aux chantiers relatifs, entre autres, à  la propreté, l’assainissement,  la lutte contre l’incivisme,  l’occupation anarchique et illicite du domaine municipal…