CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

‘’La Cnamgs chez vous’’ est la nouvelle campagne d’immatriculation de proximité de la caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale. Elle concerne les Gabonais économiquement faible. Elle rentre dans la mise en œuvre du plan Aissa 2022.

Le quartier Kinguélé, dans le 3e arrondissement de Libreville a été le point de départ, mardi, de la campagne d’immatriculation de masse, de sensibilisation et de promotion des prestations sanitaires et sociales de la Cnamgs, initiée par la caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs).

La campagne dénommée ‘’la Cnamgs chez vous’’ concerne particulièrement les Gabonais économiquement faibles. Elle rentre dans le cadre de la mise en œuvre du plan Aissa 2022. Selon le chargé de la communication de la Cnamgs, Armiss Owono, l’objectif est de lever le voile sur les points d’ombres qui subsistent encore sur un certain nombre de prestations de la Cnamgs. « Au lieu d’attendre les populations sur place dans nos bureaux, nous nous sommes proposés d’aller vers eux pour leur apporter l’information sur les préoccupations qui sont les leurs à propos de nos prestations, » précise-t-il.  

Les populations de Kinguélé ont profité de l’occasion pour se faire immatriculer sur place. « J’ai profité de cette occasion vu que ça se passe dans mon quartier. Avec les difficultés que nous traversons, c’est mieux d’avoir la Cnamgs parce que ça aide, » confie un riverain.

Salaire

Après Kinguélé, les équipes de la Cnamgs se déploient ce mercredi au quartier Atong Abé dans le deuxième arrondissement, et le dimanche 18 août à la plage du Lycée Mba.

Les personnes désirant se faire immatriculer devront se munir d’une copie d’acte de naissance et d’une copie de la CNI ou du passeport pour les économiquement faibles (Fonds 3). En plus de ces documents, les salariés du secteur privé (Fonds 1) et du secteur public (Fonds 2), fournir un bulletin de salaire.

Par ailleurs, dans la suite de la mise en œuvre de la politique du chef de l’Etat en matière de gratuité de l’accouchement, la Cnamgs a offert 2600 kits d’accouchements à l’office pharmaceutique national au bénéfice des femmes enceintes.