Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Les postiers bloquent le front de mer

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Les syndicalistes du Synaposte ont envahi la voie principale qui jouxte le siège social de la Poste SA au front de mer de Libreville lundi. Ils entament  une grève générale illimitée, après trois mois sans salaire. 

L’opération coup de poing conduite par le secrétaire général adjoint du Synaposte, Cherubin Claver Bayonne n’est pas passée inaperçue dans la capitale ce 2 novembre. Dès les premières heures de la matinée, les membres du syndicat national des agents de la Poste SA ont mis en exécution la menace de grève générale en envahissant la voie principale qui jouxte le siège social de la Poste SA au front de mer de Libreville. Durant plusieurs minutes, la circulation a été interrompue sur l’avenue, l’une des principales de Libreville. Occasionnant un embouteillage à une heure de grande affluence.  

La mobilisation et ses effets ont contraint le président directeur général de la Poste SA, Michaël Adande,  à aller  à la rencontre des grévistes. Il leur a assuré de sa volonté de tout mettre en œuvre pour régulariser la situation, tout en reconnaissant la légalité du mouvement d’humeur. 

Ses propos n’ont, semble-t-il, pas convaincu les grévistes. « Nous avons constaté qu’il a mis en place un système de communication univoque, c’est-à-dire à sens unique, il parle, personne n’a droit à la parole », déplore Cherubin Claver Bayonne. « Vous ne pouvez pas gérer un problème en venant en terrain conquis. Lorsque vous voulez la discussion, cela suppose que vous devez apprendre aussi à écouter. (…) il vient, il parle, il dit que c’est le message que j’ai voulu vous délivrer. Il a pris ses clics et il est parti. »

Précarité

La grève générale illimitée va donc se poursuivre jusqu’à la satisfaction totale des demandes.  La principale revendication est le paiement de trois mois de salaires impayés. Mais aussi le respect de la réglementation en matière de paiement des salaires. Selon le secrétaire général adjoint du Synaposte,  près de 700 employés sont touchés par cette situation. Ils subissent une précarité qui s’est accentuée avec la crise sanitaire de covid-19.

L’inquiétude est d’autant plus grande avec la rentrée des classes qui pointent à l’horizon. Les agents en appellent au chef du gouvernement et au président de la République.

Poste SA : les inquiétudes de la CFSL sur la situation des épargnants

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

La déclaration du président de la confédération des forces syndicales libres (CFSL) fait suite à celle du président directeur général de la Poste SA, Michael Adande.

Le président directeur général de la Poste SA, Michael Adande a récemment annoncé la réussite de la mission qui lui avait été confiée par le gouvernement : redresser  la Poste SA.

Si cette nouvelle a ravi plusieurs partenaires à l’instar de  la Confédération des Forces Syndicales libres (CFSL), elle fait naître également des inquiétudes, particulièrement sur la situation des épargnants.

« La CFSL exhorte monsieur Michael Adande, président directeur général de la Poste SA et tous les acteurs concernés par la situation des épargnants à se pencher sur la question du remboursement des épargnants de la Poste SA qui souffrent de ne pas pouvoir disposer de leur argent malgré, le recensement et les preuves des versements en leurs possessions, » déclare le président de la CFSL, Joseph Patrick Souchlaty-Poaty.

Pour obtenir gain de cause, la CFSL entend poser des actions concrètes dans les tous prochains jours. La démarche annoncée par le président du CFSL consiste tout d’abord au dépôt d’une sollicitation de remboursement des épargnants de la Poste SA, sur la table du directeur général de la Poste SA. Dans un second temps, les  épargnants seront conviés à une rencontre en vue de se constituer en collectif des épargnants qui veillera au suivi du dossier. 

Mensualisation

Sur un tout autre plan, le président de la CFSL s’est exprimé sur les sujets relatifs à la crise au sein l’Université Omar Bongo Ondimba et à la pension de la retraite. Aussi le la CFSL invite-t-elle le premier ministre à se saisir personnellement du dossier afin de permettre la reprise des enseignements.

La confédération a par ailleurs remercié la directrice sortante de la CNSS, Nicole Assélé pour les efforts consentis en vue de la mensualisation  de la pension de la retraite. De même qu’elle invite le nouveau directeur général à poursuivre l’œuvre entamée par son prédécesseur.