Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

La pêche à nouveau autorisée à Lambaréné

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Après plus d’un mois d’interdiction, la pêche reprend dans les lacs de Lambaréné et Ndjolé. L’annonce a été faite par un communiqué du ministre de l’Agriculture et de la Pêche et de l’Alimentation, mardi.

« Le gouvernement autorise à nouveau les activités de pêche et de vente ainsi que de consommation de toutes espèces de poissons en dehors de la carpe (Ossombo, Ntsevi, Nkan Ekouni, Ntsebe et Tchouè) », peut-on lire sur un communiqué du ministre de l’Agriculture et de la Pêche et de l’Alimentation, Biendi Maganga Moussavou en date du 27 août.

Après plus d’un mois d’arrêt, le communiqué marque la levée de l’interdiction de toute  activité de pêche dans les zones qui représentaient un danger, suite à la mort mystérieuse des carpes dans les lacs de Lambaréné et Ndjolé. Une enquête avait alors été ouverte pour  faire la lumière sur ce fait insolite.

Et si jusqu’alors les recherches sur la cause  du phénomène se poursuivent, le communiqué retient trois principales raisons qui ont permis de lever l’interdiction. Tout d’abord, le fait que le phénomène de mortalité des carpes s’est estompé avec une tendance à la normalisation dans les zones allant de Ndjolé à Lambaréné.

Ensuite, les nouvelles analyses biologiques du CIRMF confirment que l’épidémie est d’origine bactérienne et la carpe est la seule espèce de poissons infectée par cette bactérie (Acaromonas veronii et Plesiomonas shigelloides). Et enfin, les résultats d’analyse permettent d’éliminer une pollution aux hydrocarbures et aux métaux lourds (mercure).

« Toutefois, on observe le déplacement de cette épidémie vers l’Ogooué Maritime », précise le communiqué.

Bouillons

Les populations vivant dans les zones dites à risque, les pêcheurs et les vendeurs de carpes vont pouvoir reprendre avec leurs habitudes quotidiennes. Un véritable ouf de soulagement alors que les élèves s’apprêtent à reprendre le chemin de l’école.

Toutefois, le gouvernement reste prudent et énonce un certain nombre de précautions à respecter, à savoir s’abstenir de consommer et manipuler les poissons retrouvés morts ; éviter de consommer les carpes fumées, salées, braisées ou cuites à l’étouffée ; préférer les bouillons ; bien faire bouillir les eaux destinées à la consommation.

2e édition des vacances agricoles

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Marraine de la 2e édition des vacances agricoles, la première dame, Sylvia Bongo Ondimba a procédé, lundi, au geste symbolique de planting, en présence de plusieurs enfants. 5000 vacanciers sont attendus durant les mois de juillet et août.

Des dizaines d’enfants, accompagnés de leurs parents, étaient réunis ce lundi au périmètre maraîcher de l’Institut gabonais d’appui au développement (IGAD) du PK8, dans le 6e arrondissement de la commune de Libreville. Ils prenaient part au lancement de la 2e édition des « Vacances agricoles », placée sur le thème : « Encourager le retour à la terre autour des cultures maraichères. »

Sylvia Bongo Ondimba, marraine de l’édition, a procédé symboliquement au planting, marquant le début officiel de l’activité de maraîchage, en présence du ministre de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou, et de nombreux partenaires.

Le ministère de l’Agriculture envisage l’initiation de près de 5000 vacanciers de 8 à 22 ans aux techniques de base du maraîchage, sous la supervision de 300 encadreurs.

« Je le félicite cette initiative. C’est important, pour que les populations puissent se nourrir et s’alimenter avec leurs petites parcelles. Cette initiative devrait être encouragée. Aujourd’hui, il y a de plus en plus de potagers dans les grandes villes , cela aide les gens à se nourrir, à gagner de l’argent, » a déclaré la première dame.

Immersion

Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Alimentation, chargé du programme Graine, Biendi Maganga Moussavou a encouragé les vacanciers à faire preuve d’assiduité durant cette période d’apprentissage. « Nous comptons sur votre assiduité et votre curiosité pour contribuer à mettre sur le marché des produits frais de qualité et cultivés dans les règles de l’art, c’est-à-dire en tenant compte de la santé du consommateur. »

La deuxième édition de « Vacances agricoles » se déroulera en juillet et août sur toute l’étendue du territoire national. Ce projet phare du programme « Retour à la terre » s’est tenu pour la première fois en 2018 sur le thème « Visites Agricoles ». 500 personnes de 8 à 12 ans avaient bénéficié d’une immersion dans l’univers agricole.