Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

RHM : le choix de Serge Maurice Mabiala

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Le député  de Mouila, dans la Ngounié, Serge Maurice Mabiala rejoint  le camp de Michel Menga. A l’occasion du Congrès de clarification du Rassemblement héritage et modernité, il devient le secrétaire exécutif du parti. Son ralliement relance les tensions entre les dissidents du parti au pouvoir désormais opposants. 

La scission entre Michel Menga et ses anciens frères d’armes du Rassemblement héritage et modernité (RHM), n’a pas encore fini de faire couler encre et salive.  Alors que tout ou presque mettait en avant un homme esseulé après la création du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) dirigé par Alexandre Barro Chambrier,  le congrès de clarification organisé dimanche 3 décembre par le ministre de la Culture, par ailleurs député RHM de Cocobeach, démontre le contraire.

En effet, à l’instar de centaines de militants de base, plusieurs cadres du RPM ont également pris part à la rencontre organisée par Michel Menga.  L’une des plus grandes surprises de la rencontre restera non seulement la présence de Maurice Mabiala, député de la commune de Mouila pour le compte du RPM, mais surtout sa nomination en tant que secrétaire exécutif du RHM, alors que Michel Menga va en assurer la présidence pour les quatre prochaines années.  

Avec ce revirement, l’élu de Mouila devient le premier à répondre favorablement à l’appel de Michel Menga. « Nous confirmons notre appel solennel à l’endroit des militants et des élus du RHM, pour suivre la nouvelle ligne de conduite que nous dessinons aux côtés des institutions de la République pour faire de notre parti un acteur important du développement »,a-t-il déclaré.

Questions

Si jusqu’alors, les voix officielles du RPM d’Alexandre Barro Chambrier ne se sont pas prononcées sur cette actualité, il reste que l’adhésion de Maurice Mabiala aux idéaux du ministre de la Culture fait naitre un doute sur les véritables fondements du changement intervenu lors du congrès extraordinaire du RHM de 2019.

Avec ce fait majeur, plusieurs questions restent sans réponses, notamment qu’en est-il réellement des fondements du RPM ? Qu’en est-il réellement de l’existence juridique du RHM après la naissance du RPM ? 

Législatives partielles : Mabiala en tête pour le second tour à Mouila

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Selon les résultats de la commission électorale provinciale de la Ngounié, les candidats du PDG et du RHM sont en ballottage. Second tour le 31 août prochain.

Le 1er arrondissement de la commune de Mouila est  l’un des principaux enjeux des législatives partielles. Le siège est disputé par deux poids lourds de la province de la Ngounié, Maurice Mabiala du Rassemblement héritage et modernité (RHM) et Léon N’Zouba du Parti démocratique gabonais (PDG), député sortant. Ils se retrouvent au second tour.

Après le scrutin annulé d’octobre, où  les deux hommes avaient été malmenés par le candidat du parti de l’opposition, Les Démocrates, les observateurs assistent à un véritable bras de fer. 

Selon les résultats communiqués par le président de la commission électorale provinciale de la Ngounié, Ngalibika, le candidat du RHM, Maurice Mabiala vient en première position avec 1564 voix soit 48,29 %, contre  976 voix soit 30,13 % pour son adversaire du PDG, Léon N’Zouba. Leurs challengers Moukagni Bouka, candidat du Parti social-démocrate (PSD)  et Sosthène Massous Ma Mounguengui obtiennent respectivement 13,80%  et 7,78% des suffrages.

Des résultats provisoires qui ont aussitôt été contestés par Maurice Mabiala qui a non seulement remis en cause le nombre de bureaux, et accusé son adversaire du PDG d’avoir usé de méthodes frauduleuses. « Nous avons désagréablement été surpris de recevoir les PV d’un 26ème bureau de vote. Comment expliquer cette situation sachant qu’officiellement, il y a 25 bureaux. Selon nos chiffres nous avons obtenu 49, 96%. Pourquoi ces chiffres contradictoires ? », s’interroge-t-il, avant de poursuivre. « Des candidats ont corrompu des électeurs. Au niveau du lycée de l’Excellence, le candidat PDG a positionné des rabatteurs pour influencer les futurs électeurs. Trouvez-vous cela normal ? »

M. Mabiala devra adresser sa requête de contestation à la cour constitutionnelle.

Léon N’Zouba, candidat du PDG

Par ailleurs, dans le premier siège de l’Ogoulou à Mimongo, les candidats Gwladys Moulengui du PSD (43,86%) et Kimo Mbombet du PDG (34,04%) iront également au second tour.

Dans la même province, Martin Moulengui Mabende du parti Les Démocrates obtient son ticket de représentant du 2ème siège de la Boumi-Louetsi(Mbigou) à l’Assemblée nationale avec 52,85%.