CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

Au terme de trois jours de négociation sous la conduite des ministres de la Fonction publique et du Pétrole, les protagonistes ont trouvé un terrain d’entente pour une sortie de crise au sein de la société pétrolière Addax Petroleum Oil & Gas Gabon (APOGG).

L’Organisation national des employés du Pétrole (ONEP) a annoncé dimanche à 21h22 mn  la levée du préavis de grève déposé le 22 juillet dernier auprès de la direction générale de la société pétrolière Addax Petroleum Oil & Gas Gabon (APOGG).

La décision de l’ONEP fait suite aux conclusions des négociations tenues les 25, 26 et 28 juillet avec la direction générale de  la société pétrolière Addax Petroleum Oil & Gas Gabon (APOGG).  Le processus de conciliation conduit par les ministres de la Fonction publique, en charge du Dialogue social, Madeleine E. Berre et du Pétrole, Noel Mboumba a abouti à un dénouement favorable après le climat délétère qui prévalait au sein de l’entreprise pétrolière.

« Mon intérêt est d’une part, de préserver les emplois de nos compatriotes et, d’autre part, de sécuriser les investissements des opérateurs économiques sur notre territoire, », explique Madeleine Berre.

Selon l’ONEP les discussions ont porté sur l’application des recommandations et engagements contenus dans le procès-verbal du 22 avril 2018. Parmi ces nombreuses revendications, la société APOGG s’est engagée à fournir aux travailleurs toute la clarification sur le changement du NIF et du lien avec la société SINOPEC ; clarifier dans un délai d’un mois le cas des travailleurs en situation irrégulière en poste au sein d’APOGG ; de même que le retrait de tout le personnel de mise à disposition occupant un poste de travail permanent dans l’organigramme.

L’employeur s’est également engagé à clarifier la situation de l’actuel DGA supposé faire valoir ses droits à la retraite. Une liste de points inscrits dans le procès-verbal dont les effets sont attendus dans un mois.