Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Audiovisuel : en finir avec le piratage

Afin de trouver une solution pérenne à la problématique du piratage, le ministre de la Communication, s’est entretenu, le 6 juillet avec les responsables des entreprises en charge de la distribution des contenus audiovisuel.

« Comment juguler le fléau de piratage au Gabon ? » C’est la principale question qui a ponctué les échanges entre le ministre de la Communication, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou et les opérateurs en charge de la distribution des contenus audiovisuels, en présence de l’autorité de régulation des télécommunications (ARCEP), lundi dans les locaux du ministère.

« C’est un phénomène qu’il convient d’arrêter rapidement pour permettre à tout le monde d’évoluer dans un domaine qui soit le plus sain, qui soit le plus concurrentiel et qui soit acceptable aussi bien par les pouvoirs publics que par les acteurs du secteur eux-mêmes », a indiqué le ministre de la Communication. 

Une démarche visiblement appréciée par les opérateurs conscients de l’urgence et prêts à travailler avec les autorités pour juguler un phénomène qui cause des pertes énormes.

« Le gouvernement s’est engagé résolument dans cette lutte qui est importance, contre le piratage des contenus numériques, notamment télévisuels. Et nous voyons qu’il y a certains acteurs qui ne se dérangent pas à pirater certaines chaines sans aucune autorisation, ce qui nuit bien entendu à la libre concurrence des activités de ce secteur », a confié Edgard Tougma, directeur exécutif TNT.

Décisions extrêmes

« L’initiative du ministre est louable. Actuellement au Gabon, le piratage a pris de l’ampleur et Satcon est disposé à travailler avec le gouvernement pour faire avancer les choses », a renchéri  Apéno Serges Kurtis, directeur marketing Satcon.

Pour parvenir à l’objectif fixé, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou n’entend pas aller par quatre chemins. Il a rappelé la norme en matière de diffusion des contenus au Gabon, et la nécessité de s’y conformer.  « Ne poussez pas le ministère à prendre des décisions extrêmes. Je vous invite et je vous convie à vous conformer à la réglementation en vigueur », a-t-il dit. 

 Au terme de la rencontre, une commission de suivi a été mise en place pour le suivi du dossier.