Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

La CEMAC face au Covid-19

Réunis le 28 mars à Brazzaville, les ministres de la CEMAC ont planché sur l’incidence économique du COVID-19 dans la sous-région. Les conséquences pourraient être multiples.

 

Le Covid-19 n’est pas qu’une simple crise sanitaire. L’incidence de la pandémie sur l’économie des Etats est bien réelle. A l’instar des grandes puissances du monde, la Communauté des Etats de l’Afrique centrale n’est pas en reste. Il faut donc évaluer son impact sur les économies de la CEMAC afin d’identifier les pistes de solution.

C’est l’objectif de la 3e session extraordinaire du comité de pilotage du programme de réformes économiques et financières de la CEMAC qui s’est tenue le 28 mars dernier à Brazzaville au Congo. Une rencontre indispensable pour les principaux acteurs, alors que les mesures barrières contre le Covid-19 contraignent plusieurs Etats à fermer leurs frontières.

Pour le président de commission de la CEMAC, le Pr Daniel Ona Ondo, la pandémie du coronavirus représente pour l’Afrique centrale un test de résistance économique et financière sévère et inattendu. « Au niveau régional, la commission de la CEMAC a organisé une réunion des ministres de la Santé, le 12 mars 2020 à Douala. Celle-ci a débouché sur l’adoption des mesures de prévention et de riposte à la pandémie. Deux semaines plus tard, tous les 6 États de la région sont touchés avec 100 cas de contamination actifs, trois décès et quatre guérisons », a-t-il rappelé.

L’action de la CEMAC a donc pour but de renforcer la résilience et juguler la propagation du coronavirus ; atténuer l’ampleur des effets macroéconomiques de la crise du COVID-19 ; assurer la stabilité monétaire et celle du système financier et enfin, renforcer à moyen terme la résilience des pays de la CEMAC dans la perspective des crises futures.

Jean-Marie Ogandaga

Baisse et tensions

Aux côtés de ses pairs, le ministre de l’Economie et des Finances gabonais, Jean-Marie Ogandaga, par ailleurs responsable de la cellule interministérielle de veille économique   nationale a reconnu l’urgence. « L’évaluation rapide des conséquences de cette pandémie nous permettra d’identifier les actions idoines à engager pour limiter ses effets néfastes sur les économies de la CEMAC. Des solutions communes doivent être appliquées dans les meilleurs délais pour protéger notre espace économique déjà fortement impacté par cette crise », a-t-il indiqué.

Les conséquences économiques et financières de la pandémie du Covid-19 sur les économies de la CEMAC sont de plusieurs ordres, notamment la baisse des recettes budgétaires, la dégradation des comptes macro-économiques, la baisse des financements extérieurs, la perturbation des échanges intracommunautaires, la fragilité de la stabilité externe et le risque de montée des tensions inflationnistes.