Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Transgabonaise : les premiers coups de pelleteuse

Les travaux de construction de la Transgabonaise ont été lancés officiellement vendredi par la première ministre. Longue de 81 km, la première phase scindée en trois « grands » tronçons, à livrer sur 18 mois, sera exécutée par l’entreprise AFCON International. 

C’est à une cérémonie grandeur nature à laquelle ont eu droit les populations du PK24 de Libreville vendredi à l’occasion du lancement officiel des travaux de construction de la Transgabonaise. Le tronçon routier long de 780 km  reliera Libreville et Franceville. Un véritable challenge pour les autorités qui y voient un puissant vecteur d’intégration nationale qui traversera six des neuf provinces du pays. Elle reliera  plusieurs contrées.

Le ministre des Infrastructures, Léon Armel Bounda Balondzi, a rappelé que le lancement des travaux a été précédé de plusieurs études d’impact et de séances de travail entre le gouvernement et l’entreprise adjudicataire, la Société Autoroutière du Gabon (SAG). « À l’issue d’un long processus, au bout de plusieurs mois d’intenses travaux, et également au bout d’efforts acharnés qu’aujourd’hui, les engagements et le vœu commun du président de la République et de la Société Autoroutière du Gabon, se réalisent », a-t-il dit.  

Le circuit défini s’étend du PK0 de l’actuelle Route Nationale 1, à l’Estuaire jusqu’à Franceville dans le Haut-Ogooué, en passant par plusieurs villes de quatre autres provinces du pays, notamment Bifoun, Ndjolé, Alembé ; carrefour Lalara ; le chemin de fer « Transgabonais », à Booué pour un mariage entre le transport routier et le transport ferroviaire, avant de traverser l’Ogooué-Lolo. 

Emplois

La première phase, longue de 81 km sera effectuée par l’entreprise AFCON International sur 18 mois. Les premiers coups de pelleteuse ont été exécutés par la première ministre Rose Christiane Ossouka Raponda. « Aujourd’hui, nous avons assisté au lancement de la première phase de la construction de la Transgabonaise. La concrétisation de ce projet a été justement prononcée par  l’entreprise adjudicataire, ce qui veut dire que le gouvernement va suivre pas à pas tout ce qui sera fait autour de cette construction », a déclaré  la cheffe du gouvernement.

Facteur de croissance économique déterminant, la Transgabonaise aura un impact sur les emplois directs et indirects, la réduction des coûts d’exploitation des véhicules ; le développement et la production agricole ; la valorisation des artisanats locaux ; l’industrialisation du tourisme, entre autres.