Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Lettre de Benicien Bouschedy à Rose Christiane Ossouka

L’écrivain engagé, Benicien Bouschedy a, dès la nomination d’un nouveau premier ministre, décliné les attentes des écrivains, réunis sous l’identité de #LoSyndicat, dans le secteur de la Culture. Selon l’homme de lettres, l’universitaire Bellarmin Moutsinga est le profil idéal pour diriger le ministère de la Culture.

 

A l’attention de Madame la Première Ministre Rose Christiane Ossouka Raponda

Madame,

Je ne vous connais pas et vous non plus. Ce qui me semble un avantage pour justifier cette adresse. Je suis Benicien Bouschedy, écrivain gabonais résidant à Malinga. Si vous vous posez la question de savoir où se situe Malinga sur la carte du Gabon, vous aurez raison. Ça me permettra de réaliser qu’en tant qu’ancienne ministre de la défense, le destin de ce coin frontalier ne vous intéressait pas, comme il l’a toujours été pour chaque ministre nommé pour servir son village plutôt que toute l’étendue du territoire. Mais là n’est pas l’objet de mon adresse.

Madame,

En tant que Gabonais, je n’ai jamais cru aux promesses politiques. Le Parti Démocratique Gabonais m’a convaincu d’avoir du mépris pour ceux qui en font. D’ailleurs Jacques Chirac que les socialistes africains affectionnent mieux qu’ils ne copient les actions de sa gouvernance n’a-t-il pas hurlé que « les promesses n’engagent que ceux qui y croient » ? Ma jeunesse est donc très énervée par l’incompétence et le manque d’imagination de certains ministres à certains postes de responsabilités.

Madame,

En tant qu’écrivain et acteur culturel je suis fatigué de voir au ministère de la Culture des Hommes politiques qui n’ont rien de culturel. Je vous le dis en toute humilité : ni leurs discours, ni leurs conduites n’entretiennent de relation avec la chose culturelle. Permettez-moi de ne pas vous informer qu’un pays c’est d’abord sa culture. Sinon, qu’est-ce qu’on offre à la mondialisation ? C’est fort de cette observation que mes amis écrivains et moi, réunis sous l’identité de #LoSyndicat, vous formulons une demande que nombreux pensent juste mais n’auront pas le courage de vous soumettre, car trop préoccupés à vous trouver Belle et Formelle, fouillant les dictionnaires pour vous écrire des poèmes qui vous séduiront afin que vous les nommiez.

Madame,

Il paraît qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Dans la liste de vos ministres à venir, permettez que je vous propose au poste de Ministre de la Culture (non pas ministre adjoint), Monsieur Bellarmin Moutsinga. C’est un universitaire gabonais en plus d’être auteur dont les ouvrages sont constitués de poésies et d’essais. Un homme de Cultures complet et Vivant jusque dans son regard. N’est-ce pas il vous faut des hommes et des femmes à la hauteur des postes de leurs compétences ? Il est par ailleurs de notre devoir sinon de notre responsabilité de vous suggérer des compétences neutres, neuves, impulsant ainsi des gouvernements à participation directe.

Madame,

Depuis 2009, Monsieur Ali Bongo me fatigue de fausses promesses et la seule qu’il ait tenue est de vous nommer au poste de Première Ministre afin de justifier la décennie de la femme. Je voudrais, au moment de faire votre bilan dont je doute déjà, être capable de parler d’une réussite approximative dans le domaine culturel au Gabon.

Tout en espérant que cette correspondance vous parviendra, je voudrais saluer votre courage pour avoir accepté cette nomination au moment où le pays est dans une crise de gestion sanitaire et de confiance politique en vers ceux qui sont de près ou de loin en contact avec la chose-publique.

Patriotiquement,

Benicien Bouschedy, écrivain gabonais.