Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Covid-19 : Julien Nkoghe Bekale sollicite une commission d’enquête parlementaire

Face aux députés, le premier ministre Julien Nkoghe Bekale a sollicité une commission d’enquête parlementaire afin d’évaluer l’utilisation des fonds mis à disposition pour la gestion de la crise du covid-19.

29 milliards de FCFA,  sur les 250 milliards annoncés de façon globale, c’est l’enveloppe globale mise à disposition du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre la pandémie de covid-19. Un budget qui, en plus des dons obtenus à travers le fonds de solidarité-covid-19 et l’appui des partenaires techniques, permet de gérer toutes les mesures en rapport avec la crise sanitaire.

Seulement, loin de rassurer, la gestion de cette manne semble susciter des suspicions. Des inquiétudes qui ont également été relayées par les représentants du peuple,  jeudi à l’assemblée nationale. Des soupçons que le premier ministre, par ailleurs président du Copil, Julien Nkoghe Bekale n’entend pas laisser perdurer. Il a officiellement sollicité une commission d’enquête parlementaire pour vérifier l’utilisation des fonds.

« Le covid-19, c’est 25 milliards de FCFA que l’Etat gabonais a mis en place. C’est pour cela que cet exercice est bien, parce qu’il déplace le débat de la rue pour l’emmener au niveau des responsables que nous sommes. C’est ça la vraie information, 25 milliards, à ces 25 milliards, nous ajoutons les 4 milliards que le président avait donné au mois de décembre. Ça fait 29 milliards de FCFA », a dévoilé le chef du gouvernement.

Le président du Copil a par ailleurs poursuivi en assurant qu’ « il y a un comptable assignataire. Le compte est logé à la Caisse de dépôt et de consignation ». Le responsable du comité technique, Pr Tchoua et le ministre de l’Economie, Jean-Marie Ogandaga en sont les principaux ordonnateurs. Le premier pour les dépenses sanitaires. Et le second pour les dépenses des mesures d’accompagnement.

Au regard des nombreuses réactions,  les élus du peuple n’en attendaient pas moins puisque le président de l’Assemblée nationale, Faustin Boukoubi est resté ferme sur l’intérêt pour le parlement d’exercer aussi souvent que possible la mission contrôle de l’action du gouvernement dévolue par la constitution.