Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

A la recherche des malades mentaux

Le nouveau ministre de la Santé a instruit le personnel de l’hôpital psychiatrique Melen de vider les rues de Libreville des malades mentaux.

En visite de travail dans les locaux de l’hôpital psychiatrique de Melen, le 29 juillet, le ministre de la Santé, Guy-Patrick Obiang Ndong s’est montré ferme sur la nécessité d’offrir  aux personnes souffrant de troubles mentaux des soins de qualité. Il a, à cet effet, donné un délai de sept jours aux responsables de la structure pour vider les rues de la capitale et ses environs des malades mentaux qui y ont érigé domicile.

« L’objectif premier de la santé, c’est le respect de la dignité humaine. Il est difficile, voire même insupportable le spectacle que nous observons au niveau des rues de Libreville, voir les malades mentaux sillonner. Je leur ai donc donné un délai de sept jours pour qu’ils prennent toutes les dispositions nécessaires afin de procéder au ramassage des malades mentaux », a-t-il déclaré.

Avec cette détermination affichée par le premier responsable de la Santé, on peut en déduire que cet unique centre de santé spécialisé dans le suivi des malades mentaux pourrait certainement faire peau neuve dans les prochaines semaines. En effet, le constat fait ces dernières années a démontré que  la structure fonctionne à minima depuis et n’offre aucune possibilité de soins adéquats aux principaux bénéficiaires. 

Abandon

Une situation que n’ont cessé de dénoncer les responsables de l’hôpital. Et qui n’est d’ailleurs pas inconnu au nouveau ministre de la santé, précédemment secrétaire général du ministère. « Nous pensons que l’hôpital psychiatrique de Melen est un hôpital qui a un fort potentiel et il faudra également que cet hôpital joue son rôle pour que les populations gabonaises ne puissent plus chercher là où aller se consulter lorsque des personnes se retrouvent avec des maladies aussi bien psychiatriques que psychologiques », a-t-il affirmé.  

L’hôpital psychiatrique de Melen a été créé en 1982 pour offrir une prise en charge spécialisée aux personnes souffrantes de troubles psychiatriques très souvent laissé à l’abandon. Un challenge qui a du mal à être relevé par les autorités. Que ce soit à Libreville ou dans les autres grandes localités du pays, les malades mentaux passent le plus clair de leur temps dans les rues.