Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download

Santé : Guy-Patrick Obiang, l’homme de la situation ?  

Nommé ministre de la Santé dans le nouveau gouvernement, Guy-Patrick Obiang Ndong montre sa détermination à redynamiser le département. En une semaine, il a effectué des visites inopinées et su surprendre le personnel de la santé.  Jusqu’où peut-il aller ?

Le centre national de santé mentale, communément l’hôpital psychiatrique de Melen est la première structure hospitalière qui a reçu la visite du ministre de la Santé, Guy-Patrick Obiang Ndong, dès sa prise de fonction.

Loin d’une simple prise de contact ou de la découverte d’une structure sous-tutelle, le nouveau patron de la Santé est aussitôt passé à la vitesse supérieure en exigeant des responsables du centre de santé de Melen des résultats. Sa première instruction a été d’exiger le  ramassage dans les sept jours de tous les malades mentaux qui errent dans les rues de la capitale gabonaise et ses environs.

La même semaine, c’est le centre hospitalier régional de Mouila (CHRM)  dans la Ngounié qui a eu droit à une descente inopinée du ministre. Là encore Guy-Patrick Obiang n’est pas allé de main morte, puisque certains responsables de l’établissement hospitalier ont aussitôt été sanctionnés pour « gestion approximative et problème de gouvernance ». « Le constat est amer …  Si on veut un hôpital qui fonctionne de manière optimal, il faut un minimum de discipline. Il faut un minimum d’organisation», avait-il lancé, au terme de la visite.

La dernière descente inopinée de terrain en date s’est déroulée le 5 juillet. Cette fois-ci, c’était au du centre de gériatrie. Même constat aux dires du ministre. « Il y a un problème de management. Il y a des personnes âgées qui manquent de tensiomètre. On n’arrive pas à vous présenter un dossier physique médical des personnes âgées », affirmait-il ensuite.

Communication

La méthode du nouveau patron de la Santé pose questions et laissent certains sceptiques. « Je trouve que le nouveau ministre fait dans l’excès de zèle », explique un observateur après la suspension des responsables de l’hôpital de Mouila, avant de faire remarquer que les maux qui minent le secteur sont connus de tous. « Depuis des années,  les syndicats du secteur santé ne cessent d’interpeller la tutelle sur les nombreux manquements observés. C’est vrai que la capitale est dotée de structures de dernières générations, mais nous savons que dans plusieurs structures de l’intérieur du pays, il faut redoubler d’ingéniosité pour offrir un service approprié », souligne-t-il. 

Pour d’autres, il y a beaucoup d’effets d’annonce et de la communication. « L’initiative de ramasser tous les malades mentaux et les loger à Melen est louable. Mais le problème au Gabon, c’est qu’on veut toujours mettre la charrue avant les bœufs. Est-ce que le personnel dispose réellement de moyens pour assurer une prise en charge à ces personnes ? », s’interroge un observateur.

Ancien secrétaire général  du ministère, Guy-Patrick Obiang connait bien les dossiers qui lui ont été transmis par son successeur. Le nouveau ministre a surement sa petite idée dans la méthode adaptée pour redynamiser le secteur. Mais réussira-t-il à faire bouger les lignes ?